La conseillère Nancy Déziel atteinte de la Covid-19

Par Redaction Shawinigan
La conseillère Nancy Déziel atteinte de la Covid-19
Nancy Déziel, directrice générale du CNETE. (Photo : (Photo Hebdo archives))

SANTÉ. La conseillère municipale du District de la Rivière, Nancy Déziel, a été déclarée positive à la Covid-19.

La Shawiniganaise, aussi la conjointe du chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet en a fait l’annonce mardi par l’entremise de sa page Facebook.

«Je dois malheureusement vous annoncer que je suis déclarée positive à la COVID-19. Ayant remarqué que j’avais perdu le sens de l’odorat (anosmie), je me suis présentée en clinique de dépistage lundi. Mes proches et moi sommes maintenant en isolement préventif jusqu’au mardi 22 septembre et nous suivons les directives de la santé publique. Je me porte quand même bien, n’ayant pas de symptômes hormis l’anosmie. Je poursuivrai mes tâches de travail en mode télétravail au cours des prochains jours», a annoncé Mme par l’entremise de sa page Facebook.

Un cas de coronavirus au Bloc Québécois

Lundi, un employé du cabinet du chef du Bloc Québécois Yves-François Blanchet a reçu un test positif à la Covid-19.

Par mesure de précaution et afin de respecter les consignes établies par le gouvernement du Québec, le chef du Bloc Québécois et les membres du caucus se sont placés en isolement préventif tout en maintenant leurs activités en mode virtuel.

«Nous passerons tous un test de dépistage afin de nous assurer de la bonne santé de notre équipe et respecterons strictement les directives de la santé publique. Il n’y a aucun risque à prendre. Soyez assurés que nous prenons très au sérieux cette situation», a déclaré la porte-parole du Bloc Québécois, Carolane Landry.

Le député de Berthier-Maskinongé Yves Perron invite tous les citoyens qui présentent des symptômes apparentés à la Covid-19 ou qui ont été en contact avec des personnes présentant des symptômes à passer un test de dépistage ou suivre les instructions disponibles sur le site du gouvernement du Québec.

Les réactions du maire Angers

Comment le maire de Shawinigan a-t-il réagi lorsqu’il a appris la nouvelle concernant la conseillère? «Je l’ai appris cet après-midi. Elle n’est pas venue hier à la séance privée parce qu’elle avait des symptômes. Elle est allée se faire tester et elle a eu les résultats en fin d’après-midi. La dernière fois que les membres du conseil ont été en contact avec elle, c’était mardi dernier. Mais chaque fois qu’on se rencontre à l’hôtel de ville, on respecte religieusement les consignes du masque et de la distanciation. Même en étant contagieux, on ne le transmet pas parce qu’on suit les consignes. Nous n’avons pas reçu d’appel de la santé publique pour nous donner des consignes d’isolement jusqu’à présent.»

Depuis les dernières semaines, on ne retrouvait pas tant de cas actifs à Shawinigan, alors que l’onconstate actuellement une émergence. «Il y a une augmentation partout au Québec alors on n’y échappera pas, ajoute le maire Angers. Il y aura une transmission communautaire et c’est prévu comme ça.»

Propos recueillis par Patrick Vaillancourt

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des