La Gabelle: Trop tôt pour parler de réouverture

La Gabelle: Trop tôt pour parler de réouverture

Crédit photo : Photo gracieuseté – Hydro-Québec

COMMUNAUTÉ. Le comité de travail sur la sécurité au lien interrives de La Gabelle, composé des représentants d’Hydro-Québec, de la Sûreté du Québec et des municipalités de Saint-Étienne-des-Grès  et de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, tenait une deuxième rencontre, le 15 août dernier, afin de trouver une solution durable et sécuritaire pour autoriser de nouveau le passage des véhicules motorisés.

Ce lien emprunté par plus de 1 000 véhicules par jour a été fermé à la suite d’un accident survenu le 11 juillet dernier lors duquel un employé d’Hydro-Québec a été happé alors qu’un automobiliste n’avait pas respecté la signalisation.

Au terme de cette deuxième rencontre, Hydro-Québec indique que la situation sur laquelle se penchent tous les partenaires est complexe. Le comité juge important de prendre le temps nécessaire à la réalisation de son mandat d’analyse des moyens possibles qui permettront d’éviter la récurrence des accidents à cet endroit.

L’objectif commun des partenaires est de trouver une solution qui garantira la sécurité des employés d’Hydro-Québec ainsi que de tous les utilisateurs du lien interrives de La Gabelle.

En mode solution
Le maire de Saint-Étienne-des-Grès, Robert Landry, se dit satisfait des discussions et demeure optimiste face à une possible réouverture.

«On souhaite maintenir le lien interrives de La Gabelle ouvert et je suis confiant qu’on va y arriver. Le but ultime, c’est la sécurité des utilisateurs, tant pour les employés d’Hydro-Québec que pour les automobilistes. On a regardé certaines options et là on va analyser ça chacun de notre côté. Si la solution était facile, Hydro-Québec aurait mis la solution en place. Ça démontre que ce n’est pas si facile que ça. Ce qu’on cherche à mettre en place c’est une solution durable», commente-t-il.

«Ça fait au-delà de 20 ans que le lien existe. Beaucoup de gens passent par La Gabelle. Maintenant, il faut travailler pour avoir une cohabitation sécuritaire». Une troisième rencontre du comité est prévue quelque part en septembre.

D’ici là, le lien interrives de La Gabelle demeure toujours ouvert aux piétons et aux cyclistes uniquement.

Rappelons qu’il est déjà prévu que des fermetures sporadiques aient lieu durant l’automne 2018 afin d’exécuter les travaux résiduels effectués par Hydro-Québec. Ces fermetures de courte durée s’adresseront aux piétons et aux cyclistes selon l’évolution des travaux. L’information quant au statut du lien interrives de la Gabelle est disponible sur le site Web d’Hydro-Québec à www.hydroquebec.com/gabelle et via sa ligne Info-Projets au 1 866 388-1978.

 

Poster un Commentaire

avatar