La Gaspésie ouvre ses portes aux motoneigistes

Par Pierre Tremblay

Bonjour chers lecteurs, la saison de motoneige avance à grand pas mais avec les quelques centimètres de neige des derniers jours, cela améliore la condition des sentiers pour le reste de la saison. Cette semaine, je vous fais découvrir la belle région de la Gaspésie.

Pour avoir moi-même eu la chance de m’y rendre à deux reprises, je peux vous dire sans hésitation que le seul inconvénient pour moi de ne pas y retourner à chaque hiver, est la distance que je dois parcourir en voiture.

Situation géographique

Cette région est la porte de la province du Nouveau-Brunswick. De plus, elle compte 2000 km de sentiers de motoneige de toutes sortes, tant en montagnes qu’en vallées, ce qui la rend accessible à tous les types de motoneigistes, que ce soit débutants, intermédiaires ou experts. Normalement, il y a beaucoup d’accumulation de neige dans cette région et la saison se termine vers la mi-avril.

Randonnée

Comme suggestions de randonnée, vous avez deux choix qui s’offrent à vous selon le temps que vous désirez allouer à votre séjour.

Le départ peut se faire de Montmagny ou de Rimouski. Ensuite, vous vous dirigez vers Amqui et vers Pointe-à-la-Croix et traverserez au Nouveau-Brunswick pour passer la nuit. Ensuite, vous pourrez reprendre le sentier du secteur de la Baie-des-Chaleurs, mais cette année, il y a peu de neige, donc vous seriez mieux de prendre la direction de Matane et vers la Gaspésie pour vous rendre à Rivière-au-Renard et prendre ensuite la direction de Murdochville et les Chics-Chocs.

En cette période de la saison, il y a beaucoup plus de neige dans ce secteur. Notez qu’il est plus montagneux et la conduite pour un débutant demande plus d’attention mais offre une vue magnifique.

Village en village

Ce que j’aime de la Gaspésie, ce sont les petits villages de pêcheurs qui donnent un cachet typique de style carte postale.

À noter que les gens sont très accueillants et apprécient beaucoup la présence des motoneigistes dans leur municipalité. Ils évitent de faire des pressions sur la municipalité pour retirer les motoneiges de leur localité. Cela fait partie de la vie quotidienne en hiver en Gaspésie. (Il y aurait des citoyens et municipalités au Québec qui auraient intérêt à prendre exemple à prendre sur cette région).

La beauté de ses paysages

La première fois que je suis allé en Gaspésie, je fus agréablement surpris de voir la largeur et la qualité des sentiers de motoneige.

Nous aurions pu être cinq motoneiges côte à côte sans aucun problème. Mais spécifiquement dans le secteur de la Baie-des-Chaleurs, soit la municipalité d’Amqui vers le Rocher Percé, on sillonne le sentier avec la vue qui donne sur la mer; de toute beauté, surtout lorsqu’on arrive près de la petite municipalité de Percé, le coup d’œil du Rocher près du village vaut le déplacement au moins une fois comme motoneigiste.

La fin de mon périple

Lorsque je dis la fin de mon périple, cela me rappelle comment j’ai été un motoneigiste comblé lorsque j’ai fait la tournée de la Gaspésie il y a quelques années.

Aujourd’hui, en rédigeant mon texte, je me suis rappelé beaucoup de beaux souvenirs de mes anciens voyages et j’ai ressenti ce plaisir de nouveau en vous parlant de la Gaspésie en quelques lignes. J’espère que je vous ai ouvert l’appétit, chers motoneigistes aguerris de randonnées de grands espaces et paysages hivernaux.

Pour plus informations sur la Gaspésie, vous pouvez consulter le site www.tourisme-gaspesie.com. Bonne randonnée et donnez-moi vos commentaires si vous faites une randonnée dans cette région cet hiver.

La prudence est de mise

Un rappel à la prudence: évitez de circuler sur les plans d’eau qui ne sont pas balisés par les clubs de motoneige. Les plans d’eau ne sont pas sécuritaires cette année avec le temps doux.

Saviez-vous que plus de 85% des accidents en motoneige arrivent en dehors des sentiers fédérés? Ceux-ci ne sont pas entretenus par un club de motoneige. Lorsque vous circulez en dehors d’un sentier de motoneige, vous vous exposez au hasard de la nature à vos risques et périls. La voix des motoneigistes vous avise d’être prudents lors de vos randonnées, votre vie nous tient à cœur.

Voici un journal virtuel sur la motoneige: www.motoneiges.ca. Il renferme tout sur le monde de la motoneige, que ce soit conditions des sentiers, forum de discussions, essais à long terme et court terme de toutes les marques et plusieurs modèles, cartes interactives de toutes les régions, chroniques diverses et plusieurs autre informations qui vont sûrement soulever votre intérêt.

Une visite sur le site va sûrement vous impressionner. L’information que ce journal virtuel renferme est très intéressante et d’actualité et mise à jour quotidiennement.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des