La maison St-Ours dans l’embarras

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Une fois n’est pas coutume mais l’incinération d’une défunte alors que ses dernières volontés étaient d’être exposée n’est pas sans précédent.

À  LIRE AUSSI: Une histoire qui fait le tour du monde

La malencontreuse erreur de la maison funéraire Oscar St-Ours à Shawinigan, qui a incinéré il y a quelques jours une octogénaire, alors qu’elle devait être inhumée, est survenue pas plus tard que le printemps dernier en France.

Dans les rares cas recensés, certaines familles ont intenté des poursuites pour les préjudices causés par l’erreur. Dans le cas de la maison Oscar St-Ours, les dirigeants ont admis la méprise mais la famille de la défunte n’a pas indiqué si elle entendait exiger des dédommagements.

L’Hebdo du Saint-Maurice a rejoint la famille St-Ours mais celle-ci a décliné toute entrevue, reconnaissant toutefois qu’il s’agissait du premier cas à survenir dans la maison funéraire en 91 ans d’histoire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des