La MDJ de Shawinigan-Sud déménage

Par superadmin

Si tout va bien, la Maison des Jeunes de Shawinigan-Sud trouvera place sous peu dans l’ancien repaire de l’âge d’or au 600, coin 113e rue et 6e avenue. Une rencontre avec la population sera tenue le 29 janvier en soirée, histoire de tâter le pouls des citoyens.

Mathieu Lafontaine, coordonnateur de la Maison des Jeunes, explique que des discussions sont en cours avec des représentants municipaux depuis l’automne en vue de louer le nouvel emplacement puisque la bâtisse appartient à la Ville.

«C’est un endroit très intéressant: une petite maison avec deux étages, des aires ouvertes commodes pour les jeunes», indique celui qui voit là une surveillance simplifiée.

«À l’école où on était avant, la gestion était plus difficile avec un parc autour et des allées et venues à surveiller de plus près!» La proposition est venue naturellement des anciens locataires et de la conseillère Josette Allard-Gignac.

«On a même hérité de 750$ du fonds de tiroir de l’âge d’or. Une somme non négligeable pour un organisme communautaire comme nous!», se réjouit-il. Toutefois, avant de passer à l’acte, le coordonnateur souhaite faire les choses dans les règles de l’art.

Rencontre d’information

Ainsi, un porte-à-porte a été réalisé auprès des voisins immédiats du lieu convoité et une rencontre d’information est prévue le 29 janvier en soirée sur le coup de 18h30 à l’actuelle Maison des Jeunes du 805, 111e rue.

Mathieu Lafontaine espère ainsi de tout cœur voir le déménagement aboutir puisqu’il lui en coûterait près de la moitié moins cher selon lui pour la location. «Je pourrais ainsi investir l’argent de plus pour les jeunes de la maison de jeunes!»

Suivant le cours des choses, la MDJ de Shawinigan-Sud pourrait obtenir les clés de son nouveau pied à terre en février, mais elle n’y emménagerait qu’au printemps. «Voyons d’abord ce que la communauté en pense, car on est un organisme communautaire.»

Nouvel emplacement aussi pour la MDJ de Grand-Mère

L’équipe de la Maison des jeunes de Grand-Mère a elle aussi déménagé ses pénates dans un nouvel endroit, soit à l’ancien hôtel de ville du secteur depuis la fin mai.

«On avait besoin d’un nouvel endroit et rien ne correspondait à nos besoins ou nos prix dans les bâtisses commerciales que nous avions visitées. Lorsqu’on a su que l’ancien hôtel de ville était disponible, on a fait une demande», explique Mélissa Brassard, coordonnatrice de la Maison des jeunes de Grand-Mère, sur cette propriété municipale.

La majorité des jeunes qui fréquentent l’organisme proviennent de l’école Du Rocher et du quartier St-Paul. «C’est merveilleux puisque nous sommes à proximité de ces deux endroits», indique Mme Brassard qui accueille au quotidien une trentaine de jeunes de 12 à 17 ans. Elle ajoute aussi que l’aspect général de la bâtisse a un impact positif sur les visiteurs et leurs parents.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des