La MRC de Mékinac est la proie de pirates informatiques

La MRC de Mékinac est la proie de pirates informatiques

INFORMATIQUE. Le système informatique de la MRC de Mékinac est complètement paralysé depuis le début de la semaine. Des pirates informatiques exigent une rançon de plusieurs milliers de dollars pour redonner accès aux fichiers encryptés.

«Ça s’est fait dans la nuit de dimanche à lundi», explique Bernard Thompson, préfet de la MRC de Mékinac. «Quand nous avons ouvert nos ordinateurs lundi matin, tous les fichiers des serveurs étaient encryptés, impossible de les ouvrir.»

Dans un courriel envoyé à l’adresse générale de la MRC de Mékinac, les pirates informatiques exigent une rançon en cryptomonnaie. «Ils nous demandent 8 bitcoins. Quand nous avons regardé combien ça valait, la rançon demandée tourne autour de 70 000$», explique Bernard Thompson, qui n’a aucune idée de la provenance de ces pirates informatiques, ni quelles sont leurs motivations.

Il tient toutefois à rassurer la population: les pirates informatiques ne disposent d’aucune information confidentielle. «Tous les fichiers encryptés étaient des documents publics», indique-t-il.

Le dossier est maintenant entre les mains d’enquêteurs spécialisé en cybercriminalité de la Sûreté du Québec. Ce type de rançongiciel est assez peu commun au Québec. Entre temps, les employés et les élus de la MRC de Mékinac doivent travailler à l’ancienne, avec papier et crayon…

***

Pour éviter ce type de piratage, la Sûreté du Québec recommande de suivre les conseils de sécurité se retrouvant à ces différentes adresses, tant pour les ordinateurs personnels que professionnels:

Poster un Commentaire

avatar