La passion du hockey et des chiffres

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La passion du hockey et des chiffres
Description : Sur la photo, on aperçoit le groupe de statisticiens attitré aux matchs des Cataractes: Jean-Marc Laquerre, Réjean Provencher, Guillaume Chartier, et Jean-Benoit Dion. (Photo : Photo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  Dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), on ne compte pas moins de 180 employés sous la gouverne du statisticien en chef de la ligue Denis Demers. De ce nombre, un trio bien établi qui travaille lors des matchs locaux des Cataractes à Shawinigan provient de Bécancour.

Chaque groupe de statisticiens doit comprendre au moins trois personnes pour l’efficacité lors des rencontres : le statisticien en chef qui appelle les jeux, le statisticien adjoint qui l’appuie et qui cumule les statistiques à la main, et le statisticien web qui entre toutes les données dans le logiciel de la LHJMQ afin que tout un chacun puisse voir le match en temps réel.

À Shawinigan, le statisticien en chef est Réjean Provencher, le statisticien web est Jean-Benoit Dion, tandis que Guillaume Chartier agit comme ressource supplémentaire comme statisticien adjoint, et tous les trois résident à Bécancour. On retrouve aussi le statisticien adjoint régulier Jean-Marc Laquerre de Deschaillons, et Marianne Héneault de Trois-Rivières qui vient assister le groupe, Jean-Benoit est son conjoint.

« C’est un groupe d’expérience et dans la ligue, je les classe comme des A, commente leur patron Denis Demers. Il n’y a pas roulement, ce qui emmène une rigueur dans les statistiques. À Shawinigan, nous avons peu de révision pour les buts et les passes, ce qui démontre la rigueur du groupe. »

Pas le temps de jaser pendant une rencontre alors que le statisticien en chef doit tout voir : les mises en jeu, les mises en échec, les tirs, les tirs dangereux, les buts, les passes, les punitions, les + et -…

« Tir 22 jaune, tir 67 jaune, mise en échec 5 blanc… » Et à la vitesse du jeu, ils doivent être rapides!

Réjean Provencher, à 62 ans, est en poste depuis 8 ans. Bien entendu, il s’agit plutôt d’un à côté, lui qui est journalier dans une usine de Bécancour « C’est le statisticien en chef de la ligue qui est venu me chercher. C’est un ami à moins. Je n’étais pas certain au départ parce que j’étais déjà impliqué au hockey mineur. J’ai pris la chance de l’essayer et ça fait 8 ans que je suis là. Le hockey est une passion pour moi, et à force de faire des matchs, on devient meilleur. Ça roule vite! L’adjoint rentre ce que je dis à la mitaine, et le gars du web pour tout le monde qui suit la partie sur internet. L’adjoint est utile, parce que si le web fait défaut, on l’a à la mitaine. Je dois toujours suivre la rondelle, même quand le jeu est arrêté, je dois avoir mes yeux sur la glace. Je ne peux pas jaser avec quelqu’un et manquer une mise au jeu. Je ne regarde pas le match de la même façon quand je suis spectateur. »

Le travail d’équipe du groupe et l’écoute sont les aspects les plus importants.

Guillaume Chartier fait partie de l’équipe depuis 6 ans. « J’ai toujours été dans le hockey. Je jouais avec le neveu de Denis Demers, et il savait que j’aimais bien les statistiques, alors il m’a mis à l’essai à Shawinigan. Je travaille en communication à Trois-Rivières, et c’est plutôt un sideline ici. C’est le fun de venir à l’aréna pour travailler et voir les matchs. Ce n’est pas une surcharge pour moi, j’adore être dans un environnement de hockey. Quand j’étais jeune, j’ai toujours aimé regarder un match en faisant mes statistiques. Je demandais même à mes parents de prendre les étoiles en note quand je ne pouvais pas regarder tout le match du Canadien. J’ai toujours eu l’esprit analytique, je trouve que les statistiques parlent beaucoup. »

Tout comme son collègue, Jean-Benoit Dion est dans le groupe depuis 8 ans comme statisticien web. « Réjean et moi on a été recruté ensemble. J’ai eu ma première expérience au Challenge Gatorage dans le midget AAA, et M. Demers m’a proposé de continuer pour les Cataractes. J’ai de la pression un peu pour rentrer les chiffres correctement, mais j’ai assez d’expérience dans le hockey pour connaître le jeu. J’ai même déjà été arbitre et ça m’aide beaucoup pour les pénalités avec les signes des arbitres. »

Lors de notre entrevue avec le groupe, le statisticien adjoint régulier Jean-Marc Laquerre ne travaillait pas, mais il était tout de même sur la galerie de presse pour voir le match. « Je suis venu voir le dernier match avant la pause des Fêtes. Ça fait 7 ans que je suis dans l’équipe. C’est le fun de voir des matchs en direct, mais on ne regarde pas le match de la même façon quand je travaille. On est un groupe qui se complète bien! »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires