La recrue Jordan Tourigny impressionne

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
La recrue Jordan Tourigny impressionne
Jordan Tourigny. (Photo : Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY.  À sa saison recrue à 16 ans, le défenseur des Cataractes Jordan Tourigny trône au sommet de la statistique des + et – de son équipe depuis le début de la saison. Le choix de premier tour au 9e rang au dernier repêchage était loin de s’attendre à un tel début de saison.

En 15 rencontres cette saison, le #49 a obtenu 1 but et 5 passes pour 6 points, et un différentiel de +11 devant Xavier Bourgault. Plutôt impressionnant pour un défenseur recru qui est passé du bantam AAA à la LHJMQ. L’an dernier, Tourigny n’a pu disputer aucun match avec les Estacades au niveau midget AAA en raison de la pandémie.

Est-ce que Jordan avait des craintes en passant du bantam AAA au junior majeur en début de saison? « Plusieurs personnes disaient que la marche allait être haute, mais j’ai quand même pratiqué une année complète midget AAA, sinon j’ai pratiqué avec mon frère pendant l’été pour me préparer. Les premiers matchs, j’étais vraiment stressé. Depuis que je suis jeune, je veux jouer dans la LHJMQ. Mes coéquipiers m’ont aidé à me préparer pour les premiers matchs, et je pense que ça va bien pour l’instant. »

Le défenseur a d’ailleurs affronté son frère Miguel récemment lors d’un aller-retour contre l’Armada. « C’était vraiment le fun. C’est un moment que ça faisait longtemps qu’on en parlait, depuis qu’on est jeune, avec une possibilité de jouer contre ou ensemble. Jouer deux games une après l’autre, c’était un moment incroyable! »

Jordan a marqué son premier filet dans sa carrière junior à Québec, devant 10 000 spectateurs lors de la soirée du retrait du chandail #10 de Guy Lafleur pour toutes les équipes du circuit Courteau. « Xavier Bourgault avide fait tout un jeu, et je n’avais pas grand-chose à faire, juste lancer la rondelle à la bonne place. C’était incroyable devant 10 000 spectateurs, je ne pouvais pas demander mieux… le retrait du chandail de Guy Lafleur, la foule, mes parents et amis qui étaient là! »

Concernant les objectifs personnels, Tourigny y va un match à la fois. « J’essaie de ne pas me mettre trop de pression, j’ai juste 16 ans. J’y vais game par game avec la confiance que je développe. Je veux rester confiant après Noël, et être un joueur défensivement et offensivement irréprochable dans lequel les coachs peuvent avoir confiance. »

Et quoi penser de sa fiche de +11. Est-ce qu’il aurait même cru atteindre +12 à ses 13 premiers matchs et meneur des Cats? « Non, vraiment pas. Sûrement pas au début de l’année, j’étais vraiment stressé. Je veux continuer dans cet élan. Ma force c’est de ne pas être stressé avec ma vision de jeu, et je suis capable de bien contrôler le jeu. »

Son entraîneur Daniel Renaud apprécie ce qu’il voit de son défenseur. « C’est depuis le début du camp d’entraînement qu’il nous est tombé dans l’œil. On avait quand même des attentes élevées comme il s’agit d’un choix de première ronde, mais on était conscient qu’il n’avait pas joué de match l’an passé. Ce qui m’impressionne le plus de son jeu c’est sa maturité autant offensive que défensive. Sa qualité première c’est qu’on dirait qu’il a du temps de plus que n’importe qui d’autre sur la glace. Il est toujours conscient des options qu’il a, et il n’est jamais en situation de panique. Quand il a la rondelle, il a du temps ce qui lui permet de faire des jeux parfois compliqués, et qui semblent faciles. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires