La Shop à réparer : deux fois plutôt qu’une

Par Redaction Shawinigan
La Shop à réparer : deux fois plutôt qu’une
Sur la photo, nous retrouvons des bénévoles heureux de rendre service. (Photo : Photo courtoisie -Lauréanne Daneau)

Pour la première fois, la Shop à réparer se tiendra simultanément à Shawinigan et à Trois-Rivières, grâce à la collaboration entre Environnement Mauricie et le Carrefour jeunesse emploi (CJE) de Shawinigan.

Cette activité, qui se déroule en parallèle au Vendredi fou le 26 novembre, met en relation des bénévoles et des citoyens qui veulent faire réparer gratuitement leurs objets du quotidien: grille-pains, lampes, pantalons, etc. La réparation évite ainsi des déchets, en plus d’offrir des interactions riches en apprentissages. Par le passé, plus de 230 objets ont été réparés par 50 bénévoles.

Deux adresses à retenir pour la Shop à réparer : le 26 novembre de 15h à 20h à la Maison de la solidarité (1060, rue Saint-François-Xavier), Trois-Rivières, ainsi que le 26 novembre de 15h à 19h dans les locaux de Boulot Éco (603, 4e rue de la Pointe), Shawinigan.

Patenteux bénévoles recherchés

Pour compléter ses équipes de réparateurs, Environnement Mauricie lance un appel aux bénévoles. «Les gens intéressés à aider leurs communautés et qui se qualifient de patenteux, bisouneux ou personnes ayant des doigts de fée sont invités à contacter Environnement Mauricie» lance à la blague la conseillère en environnement et responsable de l’activité, Auriane Schiewe.

Inspirée par les Repairs Café que l’on voit apparaître partout dans le monde, la Shop à réparer se veut un rendez-vous annuel en Mauricie qui rappelle l’importance de réduire à la source les déchets que l’on génère.

«On parle d’une activité qui s’inscrit dans la philosophie du développement durable, explique la directrice générale d’Environnement Mauricie, Lauréanne Daneau. Sur le plan environnemental, on réduit l’enfouissement, on fait des économies en évitant d’acheter du neuf et puis on crée de nouveaux liens sociaux en entrant en contact avec des inconnus qui acceptent de nous aider.»

Pour les personnes qui ne peuvent pas participer à la Shop à réparer, Environnement Mauricie rappelle que son équipe a créé en 2020 le bottin des réparateurs. Cet outil numérique est disponible sur son site internet et répertorie les coordonnées de réparateurs à travers toute la région

D’ailleurs, le CJE de Shawinigan profite de l’occasion pour souligner son projet Boulot Éco qui offre la réparation de petits électroménagers, la réfection et la revalorisation de meubles et de matières textiles tout au long de l’année.

À noter que les bénévoles et les participants devront respecter en tout temps les consignes des mesures sanitaires: port du masque obligatoire, désinfection des mains, distanciation physique, etc. Le passeport vaccinal n’est pas exigé.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Raynald Brassard
Raynald Brassard
9 jours

Un numéro de téléphone ou une adresse courriel serait très apprécié pour entrer en contact avec les responsables