La touche shawiniganaise du Bye Bye 2020

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
La touche shawiniganaise du Bye Bye 2020
Pascal L'Heureux en compagnie des comédiens des Bougons lors du tournage de leur sketch diffusé lors du Bye Bye 2020. (Photo : Courtoisie)

HUMOUR.  Si vous avez apprécié votre Bye Bye 2020 il y a un mois, dites-vous qu’il y a un Shawiniganais qui a contribué à votre sourire.   

Pascal L’Heureux était l’un des trois réalisateurs que Simon Olivier Fecteau avait invités pour créer ce classique annuel qui a récolté des audiences records avec 4,6 millions de téléspectateurs. «J’ai été privilégié de participer à ça. Le Bye Bye, c’est notre Super Bowl à nous au Québec», lance le natif de Saint-Georges-de-Champlain pour bien illustrer le défi casse-gueule que représente cette émission pour ses artisans.

La touche de Pascal L’Heureux est de plus en plus reconnue sur les plateaux de tournage. Il s’est tout d’abord fait remarquer avec la réalisation de la série Les Pêcheurs avec Martin Petit et ces jours-ci, il s’apprête à entreprendre la 4e saison de Discussion avec mes parents avec François Morency.

«Je pense que la réussite de ce Bye Bye, c’est qu’on avait dès le départ le souci de vouloir faire du bien en étant drôle. Si on était grinçant, il fallait l’être juste à la bonne place», explique-t-il en entrevue téléphonique.

Le Shawiniganais était responsable de six sketchs, dont celui des Bougons en Gaspésie qui a fait l’unanimité auprès de la critique et des téléspectateurs. «Simon Olivier me l’a confié en me disant que c’était un gros mandat:  »Tu ne peux pas te planter! » Il y avait une douzaine de comédiens sur le plateau, des effets spéciaux à coordonner. Quand tu reçois le script, ce sont des bonnes blagues, mais ton défi, c’est de rendre ça possible en studio.»

Pascal L’Heureux réalise les émissions de  »Discussion avec mes parents » avec François Morency depuis trois ans.

Un film tourné à Grand-Mère?

Encore très attaché à ses racines – ses parents habitent toujours la maison familiale -, Pascal L’Heureux planche depuis l’automne sur un scénario de film dont l’action se déroule… à Grand-Mère. La Maison de prod, qui a produit Les Affamés de Robin Aubert diffusé sur Netflix, a même déposé en début d’année une option d’achat sur le scénario.

«C’est un peu une lettre d’amour à Grand-Mère puisqu’environ 90% de l’action va s’y dérouler», raconte celui qui a fait son secondaire à la polyvalente du Rocher entre 1986 et 1991. «C’est une histoire de retrouvailles d’amis qui ne se sont pas vus depuis longtemps. Ça sera une comédie dramatique dans la veine de Crazy ou Toujours célèbre. Un hommage à la musique de mon adolescence avec des groupes comme Bon Jovi, Def Leppard, Europe, Poison et les autres musiciens aux cheveux longs. Je leur dois d’ailleurs ma première permanente. C’est en tout cas une période importante de ma vie», lance-t-il en riant.

Ne voulant pas dévoiler trop de détail pour le moment, Pascal L’Heureux travaille sur ce scénario avec Mikaël Archambault, un auteur qui écrit notamment pour les humoristes Laurent Paquin et Rachid Badouri. «On a déposé des demandes de financement et nous sommes en attente d’une réponse. Il y a plusieurs avenues quand on fait un film au Québec: il y a l’autoroute qui va vite et le chemin de campagne qui prend plus de temps», termine celui qui fait ses premières classes comme caméraman monteur à CKTM à Trois-Rivières.

Pascal L’Heureux en compagnie de Martin Petit.

La touche de Pascal L’Heureux dans le Bye Bye 2020  

  • Chanson interprétée par Pierre-Yves Roy Desmarais
  • Les Bougons en Gaspésie
  • Marie-Mai
  • Justin Trudeau qui imprime de l’argent
  • Les tests de dépistage de François Legault et Donald Trump
Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Diane Vincent
Diane Vincent
4 mois

Wow!!!! Nous aussi nous avons des bins artistes à Grand Mere..
Bravo a toi!!!