Lac-à-la-Tortue: berceau de l’aviation commerciale de brousse au Canada

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix
Lac-à-la-Tortue: berceau de l’aviation commerciale de brousse au Canada
Un hydravion à coque Curtiss HS-2L de la Laurentide Air Service habituellement basé à Grand-Mère, vers 1923-1925. (Photo : Archives MAEC)

HISTOIRE. Le 8 juin 1919, l’avion de brousse canadien, baptisé La Vigilance, se pose sur le lac à la Tortue, trois jours après avoir décollé d’Halifax. Cet amerrissage historique marquera le début de l’aviation commerciale de brousse au Canada.

 

L’appareil, un hydravion Curtiss HS-2L, provient d’une

Des membres du groupe Fairchild devant un Fairchild FC-2, Lac-à-la-Tortue, Québec, seconde moitié des années 1920

flotte de 12 hydravions offerte par les États-Unis au ministère de la Marine et des Pêches et du Service naval du Canada, à la suite de la Première Guerre mondiale.

La Vigilance compte à son bord trois occupants: le pilote Stuart Graham, son épouse Madge et son mécanicien William «Bill» Kahre. Courageux, ces pionniers effectueront l’un des premiers longs vols pancanadiens et marqueront à jamais l’histoire de l’aviation au pays.

Protéger la forêt

Le lac à la Tortue doit son titre de berceau de l’aviation

commerciale de brousse au Canada en grande partie à Ellwood Wilson. Ingénieur forestier à l’emploi de la Laurentide Co., à Grand-Mère, M. Wilson a réussi à convaincre le ministère de la Marine et des Pêcheries et du Service naval du Canada ainsi que son patron, Georges Chahoon, de rapatrier deux des hydravions Curtiss HS-2L dans la région.

Il y voyait déjà un grand potentiel pour l’industrie forestière. Son objectif: expérimenter la surveillance aérienne contre les feux, mais aussi effectuer l’arpentage et le sondage des forêts.

Au départ, la destination finale était le lac Wayagamac, près de La Tuque. En date du 5 juin 1919, La Vigilance quitta Halifax pour arriver à Lac-à-la-Tortue trois jours plus tard. Mais après son arrivée, on abandonna l’idée d’une base au lac Wayagamac et on décida d’établir le camp de vol à Lac-à-la-Tortue.

La base de Lac-à-la-Tortue deviendra ainsi la Laurentide Air Service, le premier service aérien de brousse commercial du pays. Un peu plus tard, l’entreprise établira le premier service de passagers et aéropostal régulier au Canada.

Un hydravion à coque Curtiss HS-2L de Laurentide Air Service habituellement basé à Moonbeam, Ontario, sur le lac Rémi, vers 1922-1925.

La Laurentide Air Service demeurera pendant quelques années la plus grande entreprise aérienne du Canada. Elle perdra ce statut à la suite de la perte des contrats avec les entreprises et le gouvernement de l’Ontario.

 

 

100 ans d’histoire

5 juin 1919 Départ de La Vigilance vers le berceau de l’aviation commerciale de brousse au Canada, le Lac à la Tortue. L’appareil sera ensuite utilisé par la St. Maurice Forest Protective Association.

Le pilote Hubert Martyn Pasmore, à gauche, et le mécanicien William « Bill » Kahre, avec du courrier transporté lors du premier vol postal impliquant du courrier provenant d’un paquebot, entre Rimouski et Montréal, puis Ottawa, octobre 1927.

8 Juin 1919 Premier amerrissage sur le Lac à la Tortue de La Vigilance

Le 7 juillet 1919 Première canadienne. La Vigilance et le pilote Stuart Graham marquent à nouveau l’histoire en détectant un feu par la voie des airs. L’américain Logan Archbold «Jack» Vilas a réalisé le même exploit en 1915.

Octobre 1919 Les premières opérations de sondages aériensau Québec sont effectuées par Stuart Graham et William «Bill» Kahre.

1920 La Laurentide Company reprend les avions de la St. Maurice Forest Protective Association

1922 La compagnie Fairchild Aerial Surveys Company (of Canada) est créée à Grand-Mère. Une filiale de Fairchild Aerial Camera Corporation, à New York

1924 La Laurentide Air Service établit le premier service de passager et aéropostal régulier au Canada

1925 C’est la fin des activités de la Laurentide Air Service

Un local de Fairchild Aerial Surveys (of Canada), Grand-Mère, Québec, milieu des années 1920

1927 La compagnie Fairchild Aerial Surveys of Canada commence le service transport aérien. Elle possède une piste d’atterrissage terrestre et trois hangars au Lac-à-la-Tortue.

Années 1930 La Fairchild Aerial Surveys (of Canada) est acquise par la Canadian Airway Ltd qui utilisera les installations du Lac-à-la-Tortue comme lieu d’entretien des aéronefs

1932 Le ministère de la Défense classe la base du Lac-à-la-Tortue comme base d’hydravion et aéroport privé

1941 La Canadian Airways est vendue à Canadian Pacific Railways Ltd

1965 Bel Air & Laurentian  Aviation Inc naît de la fusion de Laurentian Aircraft Overhaul and Sales Ltd et de Bel-Air Services Inc, sous l’égide d’Alfred St-Onge père et de Jean-Paul Beaudoin

1983 Alfred St-Onge fils acquiert l’entreprise Bel Air & Laurentian  Aviation Inc. En 1989, Bel-Air vend ses appareils commerciaux pour se consacrer exclusivement aux avions de sa clientèle

L’épave de l’hydravion à coque Curtiss HS-2L La Vigilance immobilisée sur des hauts fonds, lac sans nom à l’époque, Ontario, 1922. Le lac en question devient le lac Foss, du nom du pilote de l’appareil, Donald B. Foss, bien des années après cet accident.

1967 La Vigilance est retirée du lac Foss, en Ontario.

1994 Le musée de l’aviation de brousse ouvre ses portes

1999 Création de la Canadian Aviation Historical Society et congrès à Lac-à-la-Tortue et Grand-Mère

2004, 2005, 2007 Des festivals de l’aviation sont organisés à Lac-à-la-Tortue

2012 L’aéroport du lac à la Tortue est nommé lieu historique du Canada

 

En collaboration avec Stéphane Jutras, Culture Shawinigan.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Jean guy garceau Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jean guy garceau
Invité
Jean guy garceau

J’ai fait mon de pilote au lac à la Tortue. …en 1960 permis LAND and SEA.