Lac-à-la-Tortue: une demande pour prolonger les délais administratifs

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Lac-à-la-Tortue: une demande pour prolonger les délais administratifs
Secteur Lac-à-la-Tortue (Photo : l'Hebdo)

SHAWINIGAN. En raison du cadre rigide du programme du Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées (FEPTEU), la Ville de Shawinigan demande au ministère des Affaires municipales et de l’habitation de prolonger les délais au 31 octobre prochain pour la production de sa réclamation finale et des dépenses admissibles.

«En compagnie du directeur général et du directeur technique de la Ville, j’ai rencontré le sous-ministre des Affaires municipales. Ç’a été une rencontre très constructive en étant à la recherche de solutions pour ce dossier. Nos équipes continuent à travailler sur la production de la réclamation finale, c’est pourquoi nous avons demandé une extension. C’est suite à une suggestion du ministère qu’on adopte cette résolution d’extension», explique le maire Michel Angers.

Selon l’entente intervenue entre la Ville et le ministère des Affaires municipales, un élément stipulait que la Ville doit présenter cette réclamation au plus tard trois mois après la date de la fin des travaux qui se sont terminés en décembre dernier. La Ville doit déposer la liste des travaux et les montants d’argent. «On n’est pas prêt pour ça, ajoute le maire. Ça nous donnera du temps pour trouver des solutions. Il s’agissait du plus gros projet du programme FEPTEU au Québec, et le troisième plus gros au Canada», ajoute le maire Angers.

Rappelons que le projet a été estimé à 43 M$, dont 83% du montant était des subventions du fédéral et du provincial, pour une somme de 38 M$ en subventions. Avec les délais et les directives de changements, le coût total est de 52,5 M$. La Ville a entamé des négociations avec les ministères, la firme d’ingénieurs, et les sous-traitants pour combler un manque à gagner. «Sur les 52,5 M$, il y a 2,8 M$ qui sont assumés par l’ensemble des contribuables, et 1 M$ pour les joints fraisés qui ont été remplacés pour permettre à des citoyens de changer leur vieille ligne d’eau existante. Avec le calcul, 3,8 M$ est assumé par la Ville de Shawinigan. Donc c’est la différence entre le 43 M$ et la différence à 47 M$ qui nous reste à regarder», précise le maire Angers à la suite d’une question du citoyen du secteur Lac-à-la-Tortue, Robert Houle.

Concernant les négociations, le maire Angers a réitéré qu’il n’avait pas l’intention de les étaler sur la place publique.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des