L’achat local c’est aussi penser à son voisin

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
L’achat local c’est aussi penser à son voisin
Sur la photo, on aperçoit Justine Prud’homme, en compagnie du maire de Shawinigan Michel Angers et de la conseillère municipale Nancy Déziel. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

ÉCONOMIE. Votre Hebdo du St-Maurice se trouve au cœur d’une campagne publicitaire par la Ville de Shawinigan qui fait la promotion de l’achat local intitulé «Mon commerce, mon voisin».

Au cours des prochains jours, les citoyens pourront entendre des publicités à la radio (Énergie, Rouge, CFUT), voir une publicité à CHEM/TVA et dans l’Hebdo du St-Maurice. Il s’agit d’une première campagne de promotion de l’achat local depuis 2012.

«L’achat local, c’est primordial dans une ville comme Shawinigan. C’est une roue qui tourne: plus les gens vont consommer localement, plus il y aura de commerces et plus notre ville se développera, affirme le maire Michel Angers. Une étude révélait qu’il existe un potentiel de 90 000 consommateurs à Shawinigan, avec 550 M$ d’achat. Pourquoi ne pas regarder ce qu’il y a ici et pour l’offre, je ne pense pas qu’il manque grand-chose. Si une personne ne trouve pas ce qu’elle recherche, on incite les gens à magasiner dans la région à tout le moins. Ce sont de petits gestes qui font une grande différence.»

«Puis, l’achat local c’est une autre façon de contribuer au tissu social de notre communauté. Les propriétaires des commerces locaux, ce sont des femmes et des hommes qui font partie de notre quotidien, des personnes qu’on rencontre lors de nos activités sociales ou de loisir. Ça va souvent au-delà de la simple relation d’affaires», ajoute Nancy Déziel, conseillère du district de la Rivière et présidente de la Commission des communications et des relations avec les citoyens.

Des ambassadeurs locaux

Ce sont trois publicités différentes qui seront visibles ou entendues dans les différents médias: une première diffusion se fera dans les prochains jours, une autre à l’approche de la rentrée d’automne, et une dernière au début de la période des Fêtes.

Chaque fois, ce sont des entrepreneurs locaux qui seront en vedette.

Dans un premier temps, Julia Grenier, fondatrice des boissons Zénit, à l’automne ce sera Justine Prud’homme, propriétaire de Chef Justine et responsable du développement des affaires au Marché public de Shawinigan, puis Félix-Antoine Huard, copropriétaire de Rum&Code.

«Magasiner, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. Avec deux compagnies et cinq enfants, je veux trouver rapidement ce que je cherche. C’est pourquoi j’ai accepté de m’impliquer dans cette campagne, parce qu’à Shawinigan, on n’est pas pris dans le trafic et on trouve de tout. Le service est génial, ce n’est pas compliqué, et ensuite on peut faire autre chose de notre journée. Ensemble, on peut arriver à faire vivre nos entreprises», exprime Justine Prud’homme.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
BernardISABELLE ST CYR Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
ISABELLE ST CYR
Invité

Tout a fait d’accord. Pensez aussi aux commerçants de l’avenue de Grand Mère

Bernard
Invité
Bernard

550$M, voyons. Soyons un peu sérieux. L’achat local est important, mais les retombés économiques largement gonflées.