L’anneau de glace au lac à la Tortue apporte les sourires

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
L’anneau de glace au lac à la Tortue apporte les sourires
Peu importe qui on rencontre sur l’anneau de glace, un lien unit toutes ces personnes : le sourire! (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

COMMUNAUTÉ. Des enfants glissent sur des butes de neige, d’autres réalisent leurs premiers coups de patin accompagnés de leurs parents, des pêcheurs taquinent le poisson au centre du lac, pendant qu’on peut entendre le vrombissement des moteurs des motoneiges, des citoyens promènent le fidèle ami toutou, des gens plus âgés prennent simplement leur marche quotidienne, et certains grands-parents tirent le traîneau de leur petit-enfant qui s’assoupit avec le rythme de marche… Sans aucun doute l’anneau de glace de 11 kilomètres du lac à la Tortue est devenu le plus grand terrain de jeu de la région grâce à des citoyens bénévoles qui s’entraident pour l’entretien.

Si autant de gens peuvent s’amuser et prendre l’air sur le lac, c’est grâce à un comité de citoyen qui a eu l’idée de confectionner un sentier de glace, et l’entretien se fait à tour de rôle. Le comité est composé de Nathalie Côté, Patrick Trottier, Patrice Bourassa, Alain Pedneault, Éric Lambert, Mathieu Daneault, et Martin Larouche.

L’un a confectionné une surfaceuse maison sur une remorque tirée par son véhicule, un autre a installé une brosse sur son Jeep pour nettoyer la glace, l’un sort tôt le matin pour l’entretien d’une portion de l’anneau, et un autre fait sa part le soir après son travail.

Sur le groupe Facebook Ensemble Lac-à-la-Tortue, les messages de remerciement et les publications de citoyens profitant du grand air sont nombreux.

Initialement, ce sont Martin Larouche et Éric Lambert qui ont commencé à dégager la neige pour voir une petite partie de la glace apparaître. «Un ami à moi Roger Daneault s’est acheté un nouveau VTT avec une pelle à neige, et comme il n’y avait pas tant de neige, il a voulu l’essayer sur le lac, raconte Martin Larouche. On a descendu nos pelles et on s’est rendu jusqu’à l’aéroport. On a vu les gens du coin qui avait une patinoire dans leur cour aller sur le lac. Alors on a continué le sentier. Ça remonte à la fin décembre. Plus les heures avançaient, plus il y avait du monde. Éric faisait un sentier du côté d’Hérouxville, et on a rejoint son sentier. Après, il restait juste une section, alors on s’est dit qu’on allait relier tout le lac.»

Par la suite, tout le groupe s’est mis ensemble pour l’entretien. «On s’organise et on taponne sur notre équipement maison», lance Éric Lambert.

Sans aucun doute, la plus belle récompense pour les gens du comité est de voir les remerciements des gens du secteur. Certains envoient la main, d’autres un pouce en l’air. «Notre plus belle paye c’est de voir les sourires sur tous les visages», ajoute Martin Larouche.

En plus d’être assuré par la Ville, le groupe travaille sur un plan d’évacuation en cas d’accident, peu importe où la personne se trouve sur les 11 km de sentier glacé.

«De mon côté, vers 19h45, je sors en VTT et je fais le tour du lac pour s’assurer qu’il n’y ait pas personne», commente Alain Pedneault.

«Ça grossit et ça demande encore plus de structure. On est un peu victime de notre succès», affirme Nathalie Côté.

Elle remercie aussi les citoyens qui installent des chaises tout le tour du lac afin que les gens puissent s’assoir et se reposer un peu.

D’ailleurs, lors de notre passage, il s’agissait de la journée des mascottes avec la Pat Patrouille, Sonic et Thomas Hawk des Cataractes. De nombreux parents ont profité de l’occasion pour prendre en photo leurs enfants en compagnie des mascottes.

Le comité indique que la longévité de l’anneau de glace va dépendre de la température, mais tous les membres indiquaient qu’ils allaient sûrement répéter l’initiative l’an prochain. D’ailleurs, le comité cogite afin d’apporter des activités ou un festival.

Commentaires du maire

Lors de notre visite sur les lieux, nous avons rencontré le maire de Shawinigan Michel Angers qui s’est déplacé à quelques reprises cet hiver pour profiter du grand air et féliciter les bénévoles.

«J’ai juste un mot : extraordinaire. C’est extraordinaire de voir la mobilisation de ces gens qui ont décidé, sans demander à personne de faire un rond de glace. Ils ont tous leurs équipements. On les a aidés pour payer l’essence des bénévoles. Et nous avons convenu d’une entente avec eux, la Ville s’occupera des bénévoles pour les assurer pour éviter les accidents. Aussi, on leur a donné la possibilité d’entretenir le sentier après 20h pendant le couvre-feu avec la Sûreté du Québec. C’est l’activité des activités pendant la pandémie, il y a des centaines sinon des milliers de personnes qui viennent, grâce à ces gens. Ces gens sont profondément engagés pour le secteur, et ça me fait du bien de voir des gens du Lac-à-la-Tortue s’impliquer avec le sourire.»

Rappelons que le secteur Lac-à-la-Tortue a remporté les deux projets du budget participatifs l’automne dernier. Est-ce qu’il faut voir un lien? «Ça veut dire qu’ils le méritent! Les gens se sont mobilisés et ils l’ont eu, un peu comme l’anneau de glace.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires