Le BAPE à Shawinigan et La Tuque pour entendre les citoyens

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le BAPE à Shawinigan et La Tuque pour entendre les citoyens
La réserve de biodiversité projetée de Grandes-Piles. (Photo : courtoisie BAPE)

Projet de douze réserves de biodiversité et d’une réserve aquatique en Mauricie

ENVIRONNEMENT. Les citoyens, municipalités, organismes et groupes désireux de donner leur avis sur les projets de douze réserves de biodiversité et d’une réserve aquatique en Mauricie pourront le faire les lundi 15 avril à Shawinigan (Auberge Gouverneur à 19h) et mardi 16 avril à La Tuque (Centre d’amitié autochtone à 19h).

Organisées par la commission d’enquête du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) , ces deux séances seront réservées exclusivement à l’audition des mémoires, des opinions verbales et des suggestions. Les séances seront retransmises en direct en mode vidéo dans le site Web du BAPE à l’adresse : www.bape.gouv.qc.ca.

Le BAPE mettra aussi en place à compter du 1er avril  une plateforme de consultation numérique permettant à toutes et à tous de faire part de leur opinion et de participer à un espace de discussion en ligne. Il s’agit d’un projet pilote visant notamment à élargir la participation publique, répondant ainsi aux orientations de la planification stratégique du BAPE.

Les documents relatifs aux projets des douze réserves de biodiversité et d’une réserve aquatique sont disponibles à la Bibliothèque Annie-St-Arneault (575, rue Saint-Eugène) à La Tuque ; à la Bibliothèque Fabien-LaRochelle (205, 6e rue de la Pointe) à Shawinigan ; au Conseil des Atikamekw d’Opitciwan (22, rue Amiskw) à Obedjiwan ; ou sur le dans le site Web du BAPE au www.bape.gouv.qc.ca, sous la rubrique «Mandats en cours».

Rappelons que dans  les zones désignées Réserve aquatique ou Réserve de biodiversité, les activités industrielles (exploitations forestière, énergétique ou minière) y sont alors interdites. Ce statut de protection permet notamment, en fonction des enjeux écologiques du territoire, la réalisation d’activités récréatives comme la villégiature, la chasse, la pêche, la randonnée et le canoé-kayak.

Sur les treize réserves à l’étude, tous sont situées sur le territoire de la Haute-Mauricie, excepté la RBP de Grandes-Piles, située sur le territoire de la MRC de Mékinac.

Les RBP et RAP en Mauricie

  • RBP du Brûlis-du-Lac-Oskélanéo
  • RBP des Îles-du-Réservoir-Gouin
  • RBP Sikitakan Sipi
  • RBP des Buttes-et-Basses-Collines-du-Lac-Najoua
  • RPB des Basses-Collines-du-Lac-Coucou
  • RAP de la Rivière-Croche
  • RBP du Canyon-de-la-Rivière-aux-Rats
  • RBP du Lac-Wayagamac
  • RBP Judith-De Brésoles
  • RBP de la Seigneurie-du-Tribon
  • RBP de la Vallée-Tousignant
  • RBP des Basses-Collines-du-Lac-au-Sorcier
  • RBP de Grandes-Piles

*RBP : Réserve de biodiversité projetée

**RAP : Réserve aquatique projetée

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des