Le Centre Adrienne-Roy, un phare pour les personnes dépendantes

Par Redaction Shawinigan
Le Centre Adrienne-Roy, un phare pour les personnes dépendantes
Sur la photo, nous retrouvons la directrice générale et le président du conseil d’administration du Centre d’intervention en dépendances Adrienne-Roy, Louise Ayotte et Guy Marcouiller (Photo : courtoisie)

SANTÉ. Nouveau nom, nouveau logo, même mission. Venant en aide aux personnes aux prises avec un problème de dépendance, le Centre Adrienne-Roy de Shawinigan s’est refait une beauté et a dévoilé sa nouvelle image le 12 septembre dernier.

Toujours situé au 2092, rue Lavergne, à Shawinigan, l’organisme portera désormais le nom de Centre d’intervention en dépendances Adrienne-Roy (C.A.R.).

«Il est important pour nous que les gens connaissent mieux les services qui leurs sont offerts chez nous en lien avec la problématique de dépendance. L’un des objectifs était que le nom du Centre informe les gens sur notre mission afin que notre raison d’être puisse atteindre son but. Le monde consommation de la change et nous croyons important que notre image soit le reflet de l’énergie investie au Centre dans l’aide à la population dépendante et son entourage», a annoncé Guy Marcouiller, président du conseil d’administration du C.A.R

L’abréviation du Centre, C.A.R., a d’ailleurs été mise de l’avant avec le slogan «C.A.R. on est là pour toi!» Pour l’organisme, il s’agit d’une phrase-clé qui parle d’elle-même et qui soutient bien sa mission.

Un premier site web voit aussi le jour dans le cadre de cette cure de rajeunissement de l’organisme. Accessible au centreadrienneroy.org, le site se veut une référence autant pour les personnes qui se questionnent sur une possible dépendance, pour les personnes qui consultent au C.A.R., leur entourage ainsi que toute personne qui désire des informations sur les services offerts.

«Nous avons développé de nouveaux outils de communication tel que le site Internet, afin de rendre l’information sur nos services plus accessibles pour la population, soutient la directrice générale de l’organisme, Louise Ayotte. Le Centre existe depuis plus de 60 ans et il est important de s’adapter pour démontrer notre dynamisme. Le mode de consommation n’étant plus ce qu’il était lors de la création de notre organisme, nous voulons interpeler autant les jeunes que les moins jeunes et les collatéraux. Nos outils de communication sont colorés et parlent d’eux-mêmes parce qu’augmenter la visibilité du Centre signifie avoir la possibilité d’aider plus de gens.»

Rappelons que le Centre d’intervention en dépendances Adrienne-Roy a été en 1958. Il vient en aide à toute personne aux prises, à risque ou ayant connu une problématique de dépendance (alcool, drogues, médicaments, jeu, cyberdépendance) ainsi que leur entourage. Il vise le développement de l’autonomie dans un mode de vie sain.

Le Centre offre de nombreux services dont des entrevues de couple et de famille, des ateliers de formation et de croissance personnelle, une ligne d’écoute téléphonique, du suivi en externe incluant la thérapie, l’insertion en emploi et/ou de la formation via le Groupe Pro●FIT et avec la participation de Services Québec, une aire de vie sans consommation ainsi que plusieurs activités visant la promotion de la santé et la prévention de la toxicomanie.

Plus d’info à centreadrienneroy.org.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des