Le CPE Le Pipandor aligné plus que jamais sur la nature

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le CPE Le Pipandor aligné plus que jamais sur la nature
Sylvie Gervais a fait du CPE Le Pipandor son laboratoire pour expérimenter le concept Forest School. (Photo : courtoisie)

ENFANTS. Alors que certains des premiers enfants qu’il a accueillis à son ouverture en 1977 ont l’âge aujourd’hui d’être grands-parents, le Centre de la petite enfance (CPE) Le Pipandor continue néanmoins de se renouveler avec le dévoilement d’une nouvelle image venant réaffirmer son lien privilégié avec la nature.   

Le traditionnel lutin demeure toujours présent mais il s’affiche sous une allure plus dynamique, enjouée et moderne. L’élément nouveau du visuel est l’arbre, symbole de vie, d’évolution et d’ascension vers le ciel. «Le tronc est synonyme d’équilibre et de stabilité, c’est-à-dire les assises mêmes de notre organisation, sa structure, sa force, explique Josette Allard-Gignac, directrice générale du CPE. Tandis que les branches représentent les enfants, nos enfants qui constituent notre première richesse, l’avenir de notre société.»

Enfant nature

Pour Le Pipandor, cette nouvelle image est aussi l’occasion de mettre de l’avant un aspect qui le distingue des autres CPE, le concept Enfant nature développé par Sylvie Gervais. Depuis 2015, la Shawiniganaise  a implanté dans les installations du Pipandor cette philosophie (Forest School) développée aux États-Unis et très populaire dans le pays scandinave qui combine le plaisir à l’apprentissage dans la nature, un environnement à la fois ludique et stimulant.

C’est ainsi que les enfants participent à des activités extérieures, notamment au parc national de la Mauricie ou au Parc de l’Île Melville. Les éducatrices ont été spécialement formées pour bien inculquer les principes du Forest School.

Le concept est à ce point original ici au Québec que l’UQTR s’est associée au projet et mène une étude sur l’impact de cette forme de pédagogie au niveau de la santé des enfants. «Cela fait des enfants plus sociables, explique Sylvie Gervais. Même que les parents nous disent que ce sont leurs enfants qui leur apprennent quelque chose. On parle beaucoup de déficit d’attention chez les jeunes aujourd’hui mais moi, je parlerais plus de déficit de la nature et c’est cet élément que nous venons corriger.»

Rappelons que le CPE Le Pipandor a vu le jour en juillet 1977 au sous-sol de l’église Saint-André, dans l’ancienne ville de Shawinigan-Sud. Avec un budget de plus de 4 millions$ et une équipe de plus de 70 éducatrices, il s’agit de la garderie la plus importante de la région. Le CPE accueille chaque jour 227 enfants dans ses quatre installations: Le Pipandor, La Maison du Pipandor, le Poupon d’or et Le Jardin du Pipandor (Saint-Boniface).

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Johan Poulin Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Johan Poulin
Invité
Johan Poulin

Bravo !! Et belle continuité!! Je suis de ses personnes qui essayent de donner se sens là aux enfants de ma garderie depuis 10 ans !!
Bravo encore !!