Le Groupe Capitales Médias sous la protection de la loi sur les faillites

Par Redaction Shawinigan
Le Groupe Capitales Médias sous la protection de la loi sur les faillites

Le Groupe Capitales Médias, propriétaire du quotidien Le Nouvelliste, a envoyé un avis d’intention pour se placer sous la protection de la loi sur les faillites.

Cela faisait déjà plusieurs jours que la rumeur courait que le Groupe qui possède aussi Le Soleil, La Voix de l’Est, le Quotidien, La Tribune et Le Droit, était en difficulté financière et que sa survie était menacée.

En fin de journée lundi, le gouvernement du Québec a décidé d’attribuer un financement intérimaire de 5M$, par le biais d’Investissement Québec, dans le cadre d’un processus de restructuration des activités de Groupe Capitales Médias. L’objectif est de soutenir la poursuite des activités de ce diffuseur, de favoriser le maintien des journaux et de l’information régionale, ainsi qu’à préserver les emplois.

Grâce à ce financement intérimaire, le gouvernement du Québec ne deviendra pas actionnaire de l’entreprise, mais assurera la tenue d’un processus légal habituel qui permettra la sollicitation d’offres pour la vente en partie ou en totalité des activités de GCM à un ou des repreneurs.

«La préoccupation première du gouvernement du Québec est de maintenir les activités des journaux et de sauvegarder les emplois qui y sont associés. Groupe Capitales Médias est sans contredit un important diffuseur de l’information dans plusieurs régions du Québec, et il génère des retombées considérables dans les régions desservies. Il est primordial pour le gouvernement du Québec de préserver de telles sources d’information locale et régionale. C’est pourquoi nous ne tarderons pas à mettre en place un programme universel de soutien à l’industrie de la presse écrite», indique Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Notons que le président exécutif et unique actionnaire de GCM, M. Martin Cauchon, assurera ses fonctions jusqu’à la nomination, au cours des prochains jours, de M. Stéphane Lavallée à titre de président exécutif intérimaire de l’entreprise. M. Lavallée veillera à élaborer et à mettre en œuvre un plan d’affaires afin de restructurer les activités de l’entreprise et d’assurer une transition ordonnée. De plus, PricewaterhouseCoopers agira à titre de syndic pour GCM lors de ce processus.

Le Groupe Capitales Médias avait également reçu une aide financière de 10 M$ du gouvernement libéral en 2017.

La Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) réagira en fin de journée sur ce dossier.

Rappelons que la commission parlementaire sur l’avenir des médias d’information débutera le 26 août. (M.E.B.A.)

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des