Le lait de la ferme Lampron sur les tablettes

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le lait de la ferme Lampron sur les tablettes
Sur la photo, Guillaume Béland, directeur de la startup Proxifrigo, en compagnie d’Alexandre Lampron de la Ferme et de la Laiterie Lampron. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

LAIT. Tel qu’annoncé en primeur par l’Hebdo en février dernier, le projet de distribution de lait par la Laiterie Lampron commence à prendre forme. C’est depuis le 13 septembre dernier que le consommateur peut se procurer des bouteilles contenant le liquide blanc sur les tablettes de certains détaillants dans la région.

Pour le moment, une quinzaine de commerces de la région ont accepté de vendre le produit de la Laiterie Lampron, de Yamachiche en passant par Louiseville, Charrette, Saint-Étienne-des-Grès, Shawinigan, Trois-Rivières, Nicolet, et bien entendu à Saint-Boniface, là où se trouve la ferme familiale. Il est possible de consulter la liste complète sur le site Web de la Laiterie Lampron.

D’ici la fin de l’année 2019, les consommateurs verront apparaître les fameuses machines distributrices de lait, où il sera possible d’acheter à l’avance le produit en ligne.

«Nous avons le rêve de renouer avec la distribution de notre lait depuis plusieurs années. Notre grand-père était laitier à Shawinigan jusqu’aux années 50. Nous avons de fortes valeurs environnementales, nous croyons à la consommation locale et zéro déchet. Bref, tout cela mis ensemble fait que la mise en marché de notre lait est, pour nous, une évidence depuis longtemps. Il restait juste à savoir comment nous voulions le faire» déclare Alexandre Lampron de la Laiterie Lampron Inc.

Le lait est disponible dans des bouteilles en vitre d’un litre. Pour le moment, seulement du lait 3,8% M.G homogénéisé est disponible, puis se grefferont les produits de 3,8% non-homogénéisé, du lait 2% et 1%, du lait au chocolat, de la crème 10% et de la crème 35%.

Au cours de l’été, la startup Proxifrigo a été créée, ce qui offrira la possibilité aux producteurs laitiers de prendre en charge leur propre réseau de distribution. La Laiterie Lampron s’avère être le premier client test. D’ailleurs, la startup est la seule entreprise canadienne à avoir été sélectionnée par Agropur, qui mise sur les nouvelles entreprises afin de consolider la recherche et le développement. Depuis quelques années afin de réduire ses coûts, Agropur fait appel à des entreprises externes afin de faire avancer leur créneau de recherche et développement. En étant sélectionnée, la startup Proxifrigo a reçu une somme de 20 000$ pour le projet.

«Nous comptons ouvrir la première machine d’ici la fin de l’année à Shawinigan. Nous ferons un appel à la population lorsque cette dernière sera en service. Nous avons besoin qu’un maximum de gens essaie le concept et nous donne leurs retours et commentaires afin de nous améliorer. Nous croyons pouvoir révolutionner la distribution de lait telle qu’on la connait aujourd’hui, mais uniquement si la population nous aide à le faire», soutient Guillaume Béland, directeur général de Proxifrigo.

C’est le IGA Extra de Shawinigan qui accueillera la première machine pour réaliser les tests. Pourquoi le IGA Extra famille Baril se lance dans cette nouvelle aventure? «C’est nouveau et on aime être des pionniers quand il arrive des belles choses comme ça, affirme Séléna Baril, propriétaire du IGA. Ça nous permet aussi d’encourager l’achat local avec une laiterie du coin. C’est un produit unique puisqu’aucune compagnie ne l’offre. Nos consommateurs bio sont très sensibles pour l’environnement et le produit répond à ce type de consommateur. En plaçant la machine dans notre section bio, les gens pourront découvrir tous nos produits aussi.»

Partager cet article

3
Laisser un commentaire

avatar
3 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
Rene Doyonjocelyne mathonJacques Gélinas Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jacques Gélinas
Invité
Jacques Gélinas

Bravo les gars.

jocelyne mathon
Invité
jocelyne mathon

c est une très bonne idée

Rene Doyon
Invité
Rene Doyon

Bravo. Serai un de vos clients.