Le maire Angers s’ouvre aux médias sociaux

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Le maire Angers s’ouvre aux médias sociaux
Michel Angers, maire de Shawinigan. (Photo : (Photo l'Hebdo Patrick Vaillancourt))

TECHNOLOGIE. Si la communauté Facebook de Shawinigan avait pu voir apparaître une page du candidat Michel Angers lors de la dernière campagne électorale municipale de 2017, le premier magistrat de la Ville s’est tourné vers les médias sociaux lors du dernier temps des Fêtes en se créant un profil Facebook.

Le compte en est un personnel, mais le maire Angers l’utilise pour relayer des informations professionnelles. Par exemple, un communiqué de la Ville de Shawinigan ou une conférence de presse où M. Angers était présent.

«Il y a de bons et des moins bons côtés aux médias sociaux. J’ai beaucoup de difficulté avec ceux qui se cachent derrière un ordinateur pour lancer leur fiel. J’ai comme objectif de donner de l’information aux gens qui sont dans ma liste d’amis. Même si c’est une page personnelle, je l’utilise professionnellement. Et j’écris tout! Il n’y a personne de la Ville qui écrit pour moi», indique M. Angers.

Souvent, on peut apercevoir une question dirigée au maire par un citoyen suite à une publication, et on aperçoit ensuite la réponse. «La plupart des gens reçoivent une réponse. Et j’ai beaucoup de questions par message privé aussi.»

Qu’est-ce qui a poussé le maire Angers à se créer son profil? «Presque tout le monde a un compte Facebook. Quand tu te fais demander souvent si tu as vu telle ou telle chose, et que tu ne vois jamais rien, ça incite un peu plus à se tourner vers ça. Je ne dis pas que je passe beaucoup de temps là-dessus, mais je m’aperçois que ça a une portée. Jamais je n’aurais imaginé en temps de pandémie que cet outil allait être si précieux et utile. Les gens ont toutes sortes de questionnements et ils apprécient une réponse, et ça ne vient pas du service des communications de la Ville.»

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des