Le nouveau chef du BQ lance sa tournée nationale à Shawinigan

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Le nouveau chef du BQ lance sa tournée nationale à Shawinigan
Le nouveau leader du BQ, Yves-François Blanchet, était entouré lors de son point de presse à Shawinigan par Yves Perron, président du parti, ainsi que par les députés Marilène Gill (Manicouagan), Monique Pauzé (Repentigny) et Louis Plamondon (Bécancour – Nicolet – Saurel). (Photo : (Photo L'Hebdo / Bernard Lepage))

POLITIQUE. À moins de dix mois des prochaines élections fédérales, le nouveau chef du Bloc Québécois (BQ) a lancé mercredi à Shawinigan une tournée nationale qui permettra de prendre le pouls des Québécois et parallèlement, de recruter des candidats.

Yves-François Blanchet a du même coup révélé que le prochain congrès du parti aura lieu au mois de mars. «On y parlera de commerce, d’économie, de langue, d’écologie, de pétrole, de l’abandon des producteurs laitiers, de budget», a promis l’ex-ministre de l’Environnement dans le gouvernement Marois à Québec.

Le nouveau leader du BQ a d’ailleurs rappelé que la question de l’unité des forces souverainistes entre sa formation et celles au Québec ne se pose plus.  «Nous travaillons ensemble», a-t-il insisté.

De sa future candidature dans la région de la Montérégie alors qu’il habite à Shawinigan, Yves-François Blanchet ne s’est pas défilé. «Comme chef d’un parti et à quelques mois des élections, je n’ai pas le temps d’aller frapper à 4500 portes pour me faire connaître comme l’a fait François-Philippe Champagne.» Il souligne à l’inverse que «quatre, cinq ou six» comtés sont prenables pour le BQ sur Rive-Sud de Montréal.

Actuellement, le parti est représenté par 10 députés à la Chambre des communes, Yves-François Blanchet voudrait doubler ce nombre lors des élections d’octobre prochain. Sans surprise, le nouveau chef a laissé planer la candidature d’Yves Perron dans le comté de Berthier-Maskinongé. Le président national du BQ était déjà sur les rangs en 2015.

Dans la circonscription de Saint-Maurice – Champlain, Blanchet voit d’un bon œil la candidature de Pierre Jolivet, le fils de l’ex-député péquiste de Laviolette, Jean-Pierre Jolivet. «Quand je rencontre les militants, je leur demande de me dire le nom du candidat qu’ils espèrent même dans leur rêve le plus fou. Moi, je m’engage à aller voir ces gens-là», a-t-il terminé.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des