L’énergie et la famille au cœur d’une école

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
L’énergie et la famille au cœur d’une école
Sur la photo, on aperçoit Patricia Pépin, vice-présidente de la Commission scolaire de l’Énergie, Caroline Lamothe, mère impliquée pour le lancement de l’école, Marie-Christine Gélinas, mère instigatrice du projet de l’école alternative, Stéphane Robitaille, directeur, et les élèves Malie Doré et Caline Béland. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

ÉDUCATION. Le dynamisme était présent vendredi matin à l’école alternative de l’Énergie alors que l’inauguration officielle a été réalisée. La direction a profité de l’occasion pour dévoiler son logo et  son slogan : «La famille au cœur d’une école».

C’est lors de l’année scolaire 2017-2018 que l’école de l’Énergie a vu le jour. Elle est devenue la deuxième école primaire de la Commission scolaire de l’Énergie après l’école de la Tortue-des-Bois fondée en 2005-2006.

Une école alternative a comme particularité de voir l’implication de la famille de l’élève, qu’il s’agisse du père, de la mère, d’un grands-parents ou d’un tuteur. Ces adultes font partie prenante de l’éducation des élèves, dont l’autonomie, l’estime de soi sont mises à l’avant-plan avec la réalisation de projets personnels ou collectifs.

L’école de l’Énergie a pu voir le jour grâce à l’idée, il y a quatre ans, d’une citoyenne et nouvelle maman, Marie-Christine Gélinas. Sa fille était alors âgée de huit mois lorsqu’elle a débuté une mobilisation de parents. Sa fille Marjorie entrera à l’école de l’Énergie en maternelle au cours de la prochaine année scolaire. «C’est une immense fierté de voir tout ça aujourd’hui! Mais je n’étais pas seule, il y avait une équipe de parents formidables avec moi. J’ai bien hâte de vivre l’expérience pour vrai l’an prochain avec ma fille et de voir le quotidien de l’école. Ma fille me parle de l’école tous les matins.»

Stéphane Robitaille est le directeur des deux écoles alternatives sur le territoire. «Cette pédagogie ouverte et interactive permet aux élèves, au personnel et aux familles de vivre des expériences enrichissantes et de s’épanouir au sein d’une communauté misant sur la coéducation, dans laquelle les parents travaillent de concert avec l’équipe-école pour favoriser la réussite éducative des enfants.»

Un investissement de 860 000$ a été nécessaire par la Commission scolaire de l’Énergie pour l’aménagement des locaux et l’achat d’équipements. Au cours de la présente année scolaire, 90 élèves se trouvaient au sein de l’école de l’Énergie, et une centaine d’élèves sont inscrits pour la prochaine année scolaire.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des