L’équipe de BVSM poursuit son travail au lac à la Tortue

Par superadmin

REVÉGÉTALISATION. L’équipe de Bassin Versant Saint-Maurice (BVSM) a effectué les deux premières phases d’un site modèle de restauration des rives au lac à la Tortue en juin, un travail que seront invités à faire les riverains d’ici 2016 dans le cadre de la nouvelle réglementation imposée par la ville de Shawinigan en mai dernier.

Situé à quelques minutes de marche de la plage Idéale, le site modèle a été installé en strates avec des plantes plus tolérantes aux changements du niveau de l’eau en bordure du lac à la Tortue et d’autres moins adaptées un peu plus loin sur la rive. Un fonds spécial évalué à 25 000$ a été mis en place pour voir à la bonne continuité du travail de sensibilisation par l’équipe du BVSM et permettre aux citoyens de se procurer des arbustes, fleurs et herbacées indigènes adaptés aux rives au coût de 3$.

Les résidents du lac à la Tortue peuvent utiliser deux moyens pour installer leur bande de 10 mètres végétalisée imposée par la municipalité de Shawinigan. «Ils ont le choix de planter des espèces adaptées au lac ou laisser la nature suivre son cours sans tondre la pelouse. C’est une belle contribution à la qualité et l’assainissement des eaux, ainsi qu’au contrôle des polluants et du ruissellement La revégétalisation améliore la qualité du paysage», a souligné Mathieu Gingras de l’équipe BVSM.

Le conseiller Martin Asselin a eu l’occasion de prendre part à la première phase du projet du site modèle de restauration, une expérience qu’il a appréciée. «En posant ce geste, les citoyens contribuent à une plus grande richesse naturelle de la berge et font un premier pas vers le développement durable».

En 2016, les personnes qui ne répondront pas aux normes seront passibles d’une amende pouvant s’élever à près de 1000$. «Plusieurs riverains avaient hâte qu’une telle réglementation voie le jour. En date d’aujourd’hui, 50% des terrains répondent déjà aux normes imposées. C’est un projet, qui sera bénéfique pour le lac à la Tortue. Les constats d’infraction seront donnés à la fin de l’été 2016. Peu de gens risquent de se rendre jusque-là, car ils comprennent l’intérêt de la réglementation. Entre-temps, nous continuons de faire de la sensibilisation», a expliqué Robert Taylor, directeur du service à l’aménagement et l’environnement pour la ville de Shawinigan.

Pour tous les détails, rendez-vous au www.bvsm.ca/nos-projets.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des