Les ambitions de Broadway Microbrasserie

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Les ambitions de Broadway Microbrasserie
Élise Villemure et Jean-Luc Marchand sont à la tête de Broadway Microbrasserie depuis 2017. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

INVESTISSEMENT.  Après avoir mis l’emphase au cours des derniers mois sur le déménagement de ses équipements et l’augmentation de sa capacité de production, Broadway Microbrasserie a ouvert à la mi-juin son salon de dégustation et son espace boutique dans ses nouvelles installations de l’avenue de la Transmission.

« Nous étions freinés dans nos ambitions et notre croissance dans nos anciens locaux », a expliqué Elise Villemure, copropriétaire avec son conjoint Jean-Luc Marchand de la microbrasserie shawiniganaise depuis 2017.

En déménageant de l’avenue Broadway à l’avenue de la Transmission, Broadway Microbrasserie a vu sa capacité de production passer de 2500 à 3100 hectolitres, soit l’équivalent de 800 000 canettes de 473 ml sur une base annuelle.

De ses débuts en 2006 avec Marc Ménard, le plan d’affaires de la microbrasserie shawiniganaise a grandement évolué au fil du temps. La gamme de bières s’est diversifiée, les étiquettes ont été revampées et surtout, Broadway Microbrasserie s’est démarquée en brassant en sous-traitance des produits pour d’autres microbrasseries. « On a également acquis une encannetteuse que nous louons lorsque nous ne l’utilisons pas », spécifie Jean-Luc Marchand.

Pour renouveler ses étiquettes, la microbrasserie s’est notamment inspirée de symbole coutumier des Shawiniganais comme le bâtiment de services de la piscine Saint-Marc (NEIPA Splash), la centrale hydroélectrique de la baie de Shawinigan (Double IPA Splash) ou bien encore la devanture de ses nouveaux locaux (Nouveau Départ -Triple NEIPA).

L’ouverture de l’espace boutique et d’un salon de dégustation avec quinze lignes de fût était le dernier morceau du puzzle que le couple avait en tête lors de l’acquisition de cet immeuble négociée juste avant le début de la pandémie. Ses bobines de bois géantes transformées en table bistro qui meublent la terrasse extérieure ne manquent pas de cachet.

Dans l’élaboration de son menu, le couple d’entrepreneur a mis l’emphase sur des producteurs régionaux (Menthe Marocaine, Sauce du chef, Bagel St-Grégoire, Fromagerie L’Ancêtre, etc.). Pour l’instant, les plats principaux (pizzas, côtes levées, fish & chip et poutine) ne sont offerts que le vendredi. « On commence comme ça, mais on va s’ajuster à la demande éventuellement », spécifie Élise Villemure.

Avec l’acquisition de l’immeuble et l’ajout d’équipement, c’est un investissement de près de 300 000$ qui a été investi pour ce nouveau départ créant une quinzaine d’emplois. À l’arrière du bâtiment, il y a suffisamment d’espace pour agrandir au besoin ses installations, ce que n’exclut pas Jean-Luc Marchand. « On réfléchit à ce qu’on pourrait y faire. Ça pourrait être un terrain de jeux pour un terrain de volleyball par exemple ou un écran géant pour des projections », termine-t-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires