Les Blue Sox champions

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Les Blue Sox champions
Les Blue Sox champions de la saison 2019 de la LBMQ. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

BASEBALL. Les 868 spectateurs présents pour ce 7e et ultime match de la série finale de la Ligue de baseball majeur du Québec à Shawinigan ont eu tout une partie à se mettre sous la dent. Toutefois la logique de la série a été respectée alors que toutes les rencontres ont été gagnées sur le terrain adverse avec une victoire des Blue Sox 4 à 3.

: Il s’agit d’un septième titre en huit ans pour la troupe de Dominic Bolduc.

Au terme de cette série enlevante, le président de la LBMQ Daniel Belisle a remis le trophée de joueur le plus utile des séries au lanceur et entraîneur des Cascades Matthew Rusch.

Rusch a réécrit le livre des records de la ligue en séries avec le plus grand nombre de victoires (9), le plus de manches lancées avec 69, le deuxième étant le partant des Blue Sox Michel Simard avec 53, et le plus de retraits au bâton avec 79.

«C’est un honneur d’avoir reçu le titre de joueur par excellence, mais ce n’était pas ce que je visais. Le but ultime c’est le championnat, commente Matthew Rusch. Cette série était bizarre avec seulement des victoires sur la route. On a eu droit à toute une bataille de lanceur pour ce 7e match. Félicitations à Michel Simard et son équipe. On est de bons amis, alors si je devais perdre c’est correct contre lui.»

Lors de la série finale, Rusch a été le partant dans quatre des sept rencontres. Tout un exploit pour un lanceur partant. «Cette saison a été un gros défi pour mon corps. Je me suis demandé jusqu’où je pouvais pousser la machine. Et mon corps a toujours bien répondu. J’ai joué le plus que je pouvais.»

En terminant, Matthew Rusch a tenu à remercier les partisans de leur appui, et a indiqué qu’il serait de retour avec l’équipe l’an prochain comme joueur. Et comme entraîneur? «Si l’organisation veut bien de moi!»

Du côté des vainqueurs, le partant Michel Simard était sur un nuage. «C’était une série complètement folle et on savait qu’on devait battre Matthew (Rusch) au  moins une fois. Sérieusement, ce gars-là a fait quelque chose d’exceptionnel que personne ne sera capable de refaire. C’est un guerrier, c’est malade ce qu’il a fait. J’ai beaucoup de respect pour lui. Je n’aurais jamais été capable de lancer dans quatre départs en sept matchs. Je suis vraiment content d’avoir gagné.»

Même son de cloche du côté de l’entraîneur des Blue Sox, Dominic Bolduc. «À chaque partie, je disais aux gars que Rusch ne peut pas revenir aussi dominant que l’autre partie. À chaque fois il revenait et il lançait encore des claques. J’ai dit aux gars avant le match de ne pas attendre qu’il casse, parce que ça n’arrivera pas. Honnêtement, je pensais qu’il allait lancer trois matchs dans la série, pas quatre. C’est complètement fou! C’est beau à voir des gars comme ça! Finalement, on aura été capable de le battre une fois pour le championnat!»

L’organisation des Cascades a eu aussi une belle surprise en recevant le titre d’organisation de l’année dans la ligue.

Le président de la LBMQ Daniel Belisle était très heureux de voir la réponse des Shawiniganais pour ce match ultime, la deuxième plus grosse foule de l’histoire de la LBMQ en séries. «Si on m’avait dit cinq ans plus tard après le transfert de l’équipe à Shawinigan que ça allait être comme ça, je ne l’aurais pas cru. Les premières années ont été difficiles pour les Cascades, mais l’organisation a travaillé fort. Elle est devenue l’une des meilleures organisations de la ligue. On a eu sept séries sur huit qui se sont rendues à la limite cette année, alors la parité est incroyable. Les deux équipes en finales jouaient leur 21e match en série, on ne pouvait pas demander mieux pour une finale.»

Le 7e match

Les locaux ont ouvert le pointage dès leur premier tour au bâton inscrivant deux points. Julien Bélanger a récolté un but sur balle alors que Michael Laprise a réussi un amorti surprise parfait. Ces derniers ont été respectivement poussés au marbre par les simples consécutifs de Mathieu Tremblay et Patrick Flageol. À la manche suivante, les Cascades ont placé trois coureurs sur les sentiers avant que Marc-Antoine Perron-Rousseau frappe une flèche dans les mains du voltigeur de centre Manuel Bouffard qui a doublé Bélanger au deuxième coussin pour mettre fin à la menace.

Après avoir lancé deux manches parfaites, Rusch a accordé quatre points pour donner les devants aux Blue Sox en début de troisième manche. Jimmy Montambault a frappé un double qui a produit un point et Jérôme Duchesneau a suivi avec un circuit de trois points qui portait la marque à 4-2.

Les Cascades ont rempli les buts en fin de sixième manche avec des simples. Après deux retraits, Julien Bélanger a lui aussi frappé un simple poussant Flageol au marbre pour réduire l’écart à un seul point. En fin de septième manche, Simard a fermé la porte pour mériter sa cinquième victoire en séries. Rusch encaisse quant à lui un premier revers dans ces éliminatoires.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Rita Parent Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Rita Parent
Invité
Rita Parent

Déçu mais bien fière de nos Cascades . Ils les ont tenu jusqu’au bout . Good job gang . A la saison prochaine .