Les canots sont de retour sur la rivière

Photo de Sandra Lacroix
Par Sandra Lacroix
Les canots sont de retour sur la rivière
(Photo : (Photo L'Hebdo - Archives))

SPORT. Avec le plan de déconfinement récemment amorcé, l’Association des coureurs en canot du Québec (ACCQ) a lancé son calendrier d’activités 2021. En plus de poursuivre les efforts pour rejoindre la relève, on ramène cet été le volet compétition, au grand bonheur des athlètes et des spectateurs.

Si certaines organisations sportives ont noté une baisse de leurs membres l’an dernier, ce fût complètement le contraire du côté de l’ACCQ, qui a enregistré son record de membres des 15 dernières années. «On a triplé notre nombre de membres comparé à l’an dernier», note le président de l’ACCQ, Jérémy Léveillé.

Engouement sur l’eau

Annoncée il a quelques semaines, la tenue de l’édition 2021 de la Classique internationale de canots de la Mauricie a suscité un grand engouement auprès de la communauté de canotiers.

«On voit beaucoup de monde sur l’eau depuis cette annonce, constate-t-il. C’est toujours plus agréable de s’entrainer avec un objectif en tête!»

Cette année, l’ACCQ voulait ramener le volet compétitif, d’où le retour du Circuit régional Frédéric Blais – Directeur hypothécaire BNC. Un premier entrainement a d’ailleurs eu lieu le 9 juin et les populaires courses du mercredi débuteront officiellement ce mercredi 16 juin. À noter que le lieu de départ et de rassemblement des courses du mercredi est désormais à l’Île Melville. D’ailleurs, pour vous permettre de suivre les performances de vos athlètes, les résultats de ces courses du mercredi seront disponibles chaque semaine sur le site web de l’Hebdo, au www.lhebdodustmaurice.com.

«Cette année, on veut faire davantage de courses, lance Jérémy Léveillé. L’an passé, c’était une saison particulière. On s’est fait prendre de court mais on s’est adapté. On a mis l’accent sur la relève pour essayer de rendre le canot le plus accessible possible, avec entre autres des cliniques de perfectionnement et des prêts d’embarcations.»

En effet, l’ACCQ a fait l’acquisition d’embarcations qu’elle prête à ses membres pour leur permettre de s’entrainer et de pratiquer leur sport. Beaucoup d’athlètes en ont profité, notamment des coureurs en rabaska qui se sont tournés vers le canot C2 pour pouvoir continuer de ramer malgré la pandémie.

Du canot partout au Québec

Comptant maintenant sur des provenant membres d’un peu partout au Québec, l’ACCQ propose un calendrier de courses encore plus élargi (le circuit provincial ZRE/Zaveral Racing Equipment), qui comprend notamment des courses à Saint-Alexis-des-Monts, Bécancour, Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Beauce, Valleyfield, Sherbrooke, Mont-Laurier et Gatineau.

«On s’étend à travers la province pour faire connaitre notre sport et le rendre accessible au plus grand nombre de gens possible», indique Jérémy Léveillé.

En plus des circuits régional et provincial, des événements seront organisés chaque mois pour conserver l’aspect familial et accessible du sport. Le premier, le 14 juillet prochain, consistera à une course initié-expert, alors qu’en août, ce sera le Sprint du lac Morin, à Notre-Dame-du-Mont-Carmel.

«On garde nos événements rassembleurs et on remet les circuits de course cette année.»

Comme la triple couronne de canots n’aura pas lieu cette année encore, l’ACCQ a décidé de mettre de l’avant les Défis virtuels Kiné option Santé. Le premier, qui a été lancé en remplacement du General Clinton Canoe Regatta (Cooperstown), invitait les participants à compléter un entraînement de 35 km pour courir la chance de gagner une nuitée dans un chalet à l’île Melville. L’association promet encore d’autres défis surprises au courant de la saison.

Pour suivre le fil des activités de l’ACCQ, rendez-vous sur la page Facebook/canotmarathon.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires