Les Cataractes et le Centre de prévention du suicide Accalmie feront équipe

Par Redaction Shawinigan
Les Cataractes et le Centre de prévention du suicide Accalmie feront équipe
Photo via Cataractes.qc.ca
Les Cataractes de Shawinigan, l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), l’Association québécoise de prévention du suicide (AQPS) et le Centre de prévention du suicide Accalmie (CPSA) s’associent pour sensibiliser les gens à l’importance de la santé mentale lors du prochain match à domicile des Cataractes qui aura lieu ce mercredi.
En effet, un kiosque sera d’ailleurs animé par les membres du CPSA afin de permettre aux partisans de se familiariser avec l’importance de la santé mentale, une problématique qui est présente chez tous les groupes d’âge.

Cette campagne de sensibilisation fait partie de l’engagement continu de la LHJMQ, des Cataractes de Shawinigan, de l’Association canadienne pour la santé mentale, du Centre de prévention du suicide Accalmie et de l’Association québécoise de prévention du suicide à mettre en œuvre le programme Parlons-en. Ledit programme fournit aux joueurs du soutien en santé mentale et sensibilise les gens à la santé mentale et à la prévention du suicide au sein des collectivités de l’ensemble de la LHJMQ.

Une composante essentielle du programme Parlons-en consiste à informer les joueurs au sujet de la santé mentale et de la prévention du suicide. Chaque équipe a reçu une formation en santé mentale particulièrement axée sur la prévention du suicide. Chaque équipe est également liée à un intervenant en santé mentale, qui fournit un soutien et des ressources en santé mentale aux personnes qui en ont besoin.

«En tant qu’organisation, il est important de s’associer à une cause importante comme celle de la santé mentale. Les joueurs ont des horaires chargés avec le hockey et les études. Nous devons nous assurer de mettre à leur disposition des ressources pour les aider à vivre dans un état d’esprit sain», a commenté le président des Cataractes, Roger Lavergne.

«Le suicide et la santé mentale ne devraient pas être tabous. Au contraire, il faut mettre en lumière ces problématiques pour favoriser la discussion et contrer la stigmatisation. C’est précisément ce que permet une campagne et un événement grand public comme ceux-ci, en plus d’offrir une belle tribune pour faire connaître à notre communauté les ressources d’aide disponibles», a pour sa part souligné Patrice Larin, directeur général du Centre de prévention du suicide Accalmie.

Les Cataractes recevront la visite des Remparts de Québec dès 19h. Pour en connaître plus au sujet de Parlons-en, visitez le https://bit.ly/2Sskjtl (JC)

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des