Les Cataractes explosent au troisième tiers

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Les Cataractes explosent au troisième tiers
Photo Hebdo Journal - Jonathan Cossette

Les Remparts de Québec étaient de passage à Shawinigan et fort à parier qu’ils avaient en tête de venger la défaite qu’ils avaient subie ici même, avant la pause des Fêtes, lors du traditionnel «Match des toutous». Les favoris de la foule l’avaient emporté 4 à 3 grâce au but de Xavier Bourgault avec un peu moins de deux minutes à écouler. Les hommes de Daniel Renaud ont récidivé avec une victoire à nouveau, cette fois au compte de 6 à 2.

Antoine Coulombe était l’heureux ce soir pour les Cats. Il a dû se signaler à quelques reprises au premier vingt, notamment lors d’une supériorité numérique offerte aux Remparts. Il est venu frustrer un James Malatesta laissé seul à l’embouchure du filet.

Shawinigan s’est vu offrir un 4 minutes d’avantage numérique en fin d’engagement alors que William Veillette a été coupé au visage. Ils en ont profité pour ouvrir la marque. Mavrik Bourque a profité d’un judicieux retour devant le filet et au lieu de tirer, il a servi une savante passe à Kirill Nizhnikov qui n’avait qu’à compléter dans un but ouvert.

Les Remparts se sont montrés plus insistants au deuxième tiers. Gabriel Montreuil, avec son 9e but de la saison, est venu surprendre Antoine Coulombe dès la 48e seconde de jeu.

Québec a ensuite joué de chance en fin de période. Théo Rochette a voulu remettre le disque devant le filet. Il a d’abord dévié sur le bâton de Marc-Antoine Pépin avant que Leon Denny le chasse des airs à l’aide de son gant. Or, la rondelle a terminé sa course derrière Coulombe. Les Diables rouges retraitaient en avance 2 à 1.

Photo Hebdo Journal – Jonathan Cossette

Les Cats explosent!

Les fans n’ont pas eu à attendre longtemps avant de se réjouir à nouveau. Les Remparts ont oublié le vétéran défenseur Jordan Lepage seul dans l’enclave dès la première minute de jeu. Son puissant tir dans la partie supérieure allait ramener les deux équipes à la case départ.

Puis moins d’une minute plus tard, la patience de Xavier Cormier allait s’avérer payante. Du coin de la patinoire, il a pris tout son temps avant de remettre à Xavier Bourgault qui allait rediriger la rondelle derrière un Côté Cazenave surpris par la rapidité de l’exécution.

Bourgault n’avait pas dit son dernier mot. Il est venu surprendre le #30 des Remparts deux mises en jeu plus tard, encore une fois aidé de Cormier.

Le cauchemar allait se poursuivre pour Québec. Alors qu’ils étaient ensevelis dans leur territoire, Mavrik Bourque a habilement fait dévier la rondelle au fond du filet. Ce 4e but en moins de trois minutes envoyait Côté Cazenave aux douches. Il s’agissait du troisième point de la soirée pour Bourque.

Avec un peu moins de 6 minutes de jeu à la période, Shawinigan menait alors 5 à 2.

Le spectacle n’était pas terminé. Olivier Nadeau a amené la rondelle de la ligne bleue au filet avant d’en perdre le contrôle devant le gardien des Remparts. Or, le capitaine Gabriel Denis passait par là pour compléter la manœuvre.

«Notre troisième période a été notre meilleure et de loin. Par contre, on a connu deux bonnes premières périodes. J’ai aimé comment les gars étaient inspirés et j’ai aimé notre intensité. On ne pouvait pas perdre sur un jeu aussi hasardeux que celui que nous avons vu en fin de deuxième période», de laisser tomber Daniel Renaud, pilote des Cataractes.

«On a joué avec les trios pour garder les gars sur le qui-vive. Il faut que tu gagnes tes prochaines présences!»

Pas moins de 3203 spectateurs étaient présents ce soir. Coulombe a réalisé 31 arrêts dans la victoire.

«Le pointage ne dresse pas le grand portrait de la rencontre. Les deux équipes ont donné beaucoup de chances de marquer ce soir. En troisième, on l’a échappé par notre manque de concentration et on a donné beaucoup de chances de marquer en prenant de mauvaises décisions», a pour sa part commenté Patrick Roy, entraîneur-chef des Remparts.

«On n’a pas été bon en troisième et ça fini là! J’ai failli prendre mon temps d’arrêt à 3 à 2, mais pourquoi? On venait de faire un mauvais jeu sur le bord de la bande et on venait d’oublier un gars devant le filet. Si on ne fait pas le mauvais jeu et si on n’oublie pas un gars, ça reste 2 à 1? Une fois que leur momentum était parti, ils étaient durs à arrêter.»

Prochain match

Shawinigan bénéficiera de 48 heures de repos avant de recevoir la visite des Tigres de Victoriaville, dimanche, dès 16h. Rappelons que les Cats occupent la 6e place de l’Association Ouest.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des