Les chats de Léa

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Les chats de Léa
Léa Matte dans son atelier, avec son instrument de travail de prédilection: son iPad. (Photo : (Photo L'Hebdo – Bernard Lepage))

ARTS.  Dans les conventions Comiccon, le kiosque placardé d’illustrations de félins aux yeux exorbités est un signe qui ne trompe pas. Chats revêtus des costumes de Capitaine América, Spider Man ou Iron Man ou déguisés en Chewbacca ou Dark Vador de Star Wars ou habillés de la salopette de Mario Bros. 

Aucun doute, Léa est sûrement dans le coin…

Abonnée à ce type d’événements, Léa Matte est une artiste bien de son temps, utilisant les médias sociaux pour promouvoir son art et s’exécutant en direct sur Twitch (LeaMatteArt). « C’est une plateforme de gaming. Je dessine en direct et j’interagis avec mes abonnés. Des fois, je remplis même des commandes que les gamers me passent », raconte la Shawiniganaise qui reçoit parfois des contrats de ses fans demandant à ce qu’elle dessine leur chat sous les traits de personnages connus.

Dans son atelier, pas de tubes de peinture, ni de pinceaux qui traînent, mais plutôt deux écrans d’ordinateur, une webcam et un iPad. Avec l’application Procreate, la jeune femme verse plutôt dans l’art numérique, une digital artist tel qu’on les qualifie chez les anglophones où cette forme d’art est déjà bien implantée et reconnue.

Le style de ses dessins n’est pas sans rappeler les mangas, ces bandes dessinées japonaises. « C’est vrai, convient la jeune femme. Mon inspiration vient de là à la base. J’ai même déjà visité le Japon. Même si mon style a évolué, j’ai toujours gardé mes personnages aux grands yeux. »

Quelques croquis du calendrier 2022 de l’artiste Léa Matte, avec la thématique du thé.

Avant que la pandémie ne s’abatte, Léa Matte pouvait participer à une quinzaine de Comiccon par année un peu partout au Canada et elle envisageait même mettre le cap sur les États-Unis. « C’est dans ces conventions que j’ai découvert que les gens aimaient les beaux dessins. Je suis doublement gagnante, car j’ai du fun à faire ce genre d’illustration et il y a des gens qui aiment ça », explique celle qui vit de son art depuis maintenant sept ans.

Depuis quelques années, elle produit un calendrier d’art avec douze dessins mettant en vedette ses fameux chats dans différents contextes. Après les avoir campés avec les signes du zodiaque en 2019, des sushis en 2020 et des desserts en 2021,  Léa Matte a inséré ses félins dans la thématique du thé pour 2022. Pour cette série, l’artiste revient à une forme plus traditionnelle puisqu’avant d’être imprimées, ses œuvres originales sont créées au feutre. « Ça fait du bien de sortir de l’écran quelquefois, mais quand je fais une erreur, j’ai le réflexe de chercher la touche Control Z pour revenir en arrière », dit-elle, sourire en coin.

Lors des Comiccon,  l’artiste s’installe avec ses créations reproduites en format 12 x 18 pouces ou en 24 x 36 pouces. Pendant la pandémie, Léa Matte est sortie pour une rare de son univers félin en dessinant un personnage féminin issu de l’univers d’un jeu vidéo (Genshin Impact). « J’étais très contente du résultat. Ça me fait évoluer en tant qu’artiste », termine-t-elle.

Pour en savoir plus sur l’artiste shawiniganaise, visitez sa page Facebook (Léa Matte – Illustration), Instagram (leamatte.illustration) ou sa boutique en ligne leamatte.square.site

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires