Les droits des femmes au travail au cœur d’une campagne de sensibilisation

Par Redaction Shawinigan
Les droits des femmes au travail au cœur d’une campagne de sensibilisation

La Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) lance la campagne «L’accès des femmes à l’emploi en Mauricie, une priorité!» dans le but de sensibiliser les employeurs sur les conditions minimales inscrites dans la Loi sur les normes du travail, et qui touchent particulièrement les femmes, afin de favoriser des conditions de travail plus justes et ainsi contrer des pratiques discriminatoires.

En ce sens, une série de sept vignettes sur les droits au travail sera diffusée sur les réseaux sociaux et dans les différents hebdos de la région à compter du 5 mai, et ce jusqu’au 4 août prochain.

« Les vignettes abordent sept thématiques différentes dont le congédiement sans juste cause, les pratiques interdites, le harcèlement psychologique et sexuel, le salaire à pourboire, l’interruption de grossesse, les décès et les congés rémunérés », mentionne Joanne Blais, directrice de la TCMFM.

Financé par Femmes et Égalité des genres Canada, le projet régional regroupe 17 partenaires régionaux provenant du milieu communautaire et socio-économique. Il a pour objectif de réduire les inégalités sociales entre les femmes et les hommes, notamment en en aplanissant les obstacles systémiques au niveau du marché du travail, favorisant ainsi l’employabilité des femmes et encourageant leur capacité d’agir.

Dans le cadre de son plan d’action, le projet doit mener des actions afin de favoriser des conditions de travail plus justes et ainsi contrer des pratiques discriminatoires envers les femmes au travail.

La participation des femmes au marché de l’emploi a connu de grands progrès au cours des dernières années, admet la TCMFM. Cependant, il reste de nombreux défis à relever, en particulier dans une région comme la Mauricie qui enregistre un des plus faibles revenus médians de la province et où la concentration de la main-d’œuvre féminine dans les emplois à prédominance féminine est prononcée.

«Les femmes sont plus nombreuses à rencontrer des obstacles structurels sur le marché du travail. Notamment, elles sont plus nombreuses à vivre du harcèlement psychologique et sexuel au travail. De plus, puisque les femmes sont, en majorité, les principales responsables des tâches familiales et de la proche aidance, elles vivent des contraintes en matière d’emploi et doivent plus souvent qu’autrement se battre pour faire reconnaitre leurs droits. Les femmes sont une réponse dans un contexte de plein emploi», souligne la TCMFM.

L’organisation interpelle les entreprises de la région à mettre en place des mesures et des pratiques innovantes en matière d’emploi chez les femmes afin de permettre leur accès, leur maintien et leur progression sur le marché du travail.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires