Les Électriks en demi-finale de la compétition Robotique FIRST

Par Redaction Shawinigan
Les Électriks en demi-finale de la compétition Robotique FIRST
Sur la photo, de gauche à droite, les Électriks entourent fièrement leur robot. Rangée du haut : Stephane Bissonnette, Andréanne Viau, Nicolas Bourré, Justine Robichaud-Lacerte, Marc-Antoine Larose, Raphaël Marcotte, Nicolas Aubé, Nicolas Toupin, Gabriel Matteau, Joël Bisson. Rangée du bas : Antoine Deschesnes, Dominick Viau-Bissonnette, Benoît Houle, Alexandre Lemarier (Photo : courtoisie Collège Shawinigan)

TECHNOLOGIES. À sa deuxième participation à la compétition, l’équipe de robotique Les Électriks du Collège Shawinigan s’est rendue en demi-finale lors de la compétition internationale Robotique FIRST qui se tenait il y a quelques semaines au Stade Olympique de Montréal.

La position des Électriks au classement ne leur permettait pas un laissez-passer pour les séries, mais plusieurs écoles avaient remarqué les capacités du robot et l’atout qu’il pouvait apporter en formant une alliance.

Repêchés par l’Alliance 4, les Électriks ont su montrer aux autres équipes ce qu’ils étaient capables de faire : ils se sont investis au maximum à chaque match avec rapidité et précision. La communication entre les membres de l’équipe pour les volets de mécanique, d’informatique et de pilotage était excellente, ils étaient toujours en contact grâce à Groupe CLR qui leur avait prêté de l’équipement de communication.

En effet, pendant les trois jours de ce grand rassemblement, les Électriks ont pu compétitionner, coopérer et échanger avec des équipes provenant de partout sur la planète. Les Électriks ont ainsi fait des alliances avec d’autres équipes au pays, mais aussi à l’échelle internationale, pour réaliser les différentes épreuves de qualification. La constance des résultats a permis aux Électriks de se distinguer aux yeux des juges et des autres équipes.

La robustesse des robots et la vitesse avec laquelle ceux-ci exécutent leurs tâches font en sorte que les collisions sont inévitables et brutales, alors les matériaux utilisés pour la construction des robots ne sont pas à négliger. Les Électriks ont eu la chance d’avoir l’aide de l’entreprise Nitek Laser pour fabriquer les pièces de leur robot. À l’instar des écuries de Formule 1, toutes les équipes possèdent un puits où elles doivent effectuer des tests, des modifications et des réparations de dernière minute avant chaque match. L’équipe a su faire preuve de débrouillardise, de collaboration et de professionnalisme dans les moments les plus critiques.

C’était aussi un endroit pour afficher les partenaires de l’équipe. Lettrage Lemarier Design a conçu pour l’occasion une toile de fond aux couleurs des Électriks. Plus tard dans la compétition, des puits temporaires sont construits pour permettre aux équipes d’effectuer des modifications rapidement et surtout changer la batterie du robot. L’équipe disposait d’une station recharge pour les batteries, une station facile à transporter et pratique, une réalisation de Batterie Mauricie.

Soulignons également la collaboration des enseignants qui, grâce au CNETE et à son programme #StationScience, ont pu être libérés pour pouvoir mener à bien ce projet. En effet, ces derniers agissent en tant que mentors pour les apprentis roboticiens. À l’aide de leurs connaissances et expériences dans plusieurs domaines, ils ont pu guider les membres dans la conception complète du robot.

Rappelons que la compétition Robotique FIRST consiste à concevoir et à créer un robot mobile qui sera capable d’effectuer diverses tâches souvent calquées sur les sports. Cette aventure a pour objectif d’intéresser les jeunes aux sciences et de développer leurs compétences dans différents champs d’expertise, tels que la programmation, la mécanique, l’administration et le marketing. Au total, ce sont 42 équipes qui se sont affrontées à la compétition de Montréal. Ces équipes tentaient de se faire une place et d’obtenir leur laissez-passer pour la compétition mondiale à Détroit. Une deuxième compétition se tiendra à Québec prochainement pour permettre à d’autres écoles de participer.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des