Les nouveaux animaux de compagnie : risques sanitaires

Les nouveaux animaux de compagnie : risques sanitaires

De plus en plus de gens choisissent d’adopter un animal exotique, soit parce qu’ils ne peuvent avoir un chat ou un chien ou par simple intérêt et curiosité pour ces animaux hors de l’ordinaire. En effet, il n’est plus rare de voir des reptiles, des rongeurs et autres petits mammifères vivre dans des familles qui les considèrent comme des animaux de compagnie.

Bien qu’il soit maintenant plus facile de se procurer un tel animal, que ce soit en animalerie et même en refuge animalier, et que grâce à internet il soit plus facile de se renseigner à leur sujet, plusieurs ne réalisent pas que de posséder un animal exotique comporte des risques pour la santé humaine.

Si vous pensez à faire l’adoption d’un animal dit « exotique », voici ce que vous devez savoir sur les risques sanitaires que posent ces nouveaux animaux de compagnie.

Qu’est-ce qu’un animal de compagnie exotique ?

La façon la plus simple de définir ce qu’est un animal exotique est la suivante : tout animal de compagnie qui n’est pas un chien, un chat ou un animal de la ferme. Nous retrouvons parmi ceux-ci les rongeurs dont les rats, les souris, les gerbilles, mais aussi les reptiles, incluant les serpents et les tortues ainsi que les petits mammifères dont le hérisson. De plus, les lapins domestiques, les oiseaux et les amphibiens sont également considérés comme des animaux exotiques.

Les risques sanitaires des animaux exotiques

En plus de présenter des risques de blessures physiques, certains animaux dits exotiques sont aussi des vecteurs de maladies, dont la salmonellose. Environ 90% des reptiles portent et excrètent des salmonelles dans leurs excréments. Les iguanes, les serpents, les lézards et les tortues sont des porteurs communs de la bactérie. Les reptiles porteurs de salmonelle ne présentent aucun symptôme, il n’y a donc pas de moyen simple de savoir quels reptiles hébergent le microbe.

Mais ce ne sont pas que les reptiles qui peuvent infecter l’humain. En effet, le hérisson dont la popularité ne cesse de croitre, est aussi porteur de la salmonelle et peut ainsi infecter les membres de sa famille adoptive.

La salmonellose est causée lorsque des personnes mangent, ou portent les mains à leur visage, après avoir omis de se laver les mains correctement après avoir manipulé un reptile ou un hérisson. La bactérie ne rend pas l’animal malade, mais peut provoquer chez l’humain des cas graves de diarrhée, des maux de tête, des nausées et des vomissements, de la fièvre, et même la mort. Les personnes les plus vulnérables à la maladie sont les jeunes enfants, les personnes âgées et celles dont le système immunitaire est affaibli.

Outre la salmonellose, d’autres maladies et infestations parasitaires peuvent être causées par les animaux exotiques. Pensons, entre autres, à la leptospirose qui peut être transmise par les ratons-laveurs, mais aussi par les rats, ainsi qu’à la chlamydiose aviaire qui peut se retrouver chez les oiseaux domestiques.

Comment prévenir les risques de maladie ?

Afin de prévenir les risques de maladie associés aux animaux exotiques, il faudra avoir une hygiène impeccable : se laver les mains après toute manipulation de l’animal et de ses excréments, désinfecter les objets et les surfaces qui ont été en contact avec l’animal et de protéger ses yeux, nez et bouche lors des manipulations ou lors du nettoyage du lieu de vie de l’animal.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires