Les origines shawiniganaises du juge Wagner

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage

Le nouveau juge à la Cour suprême du Canada, Richard Wagner, est le fils de Claude Wagner, un Shawiniganais qui a siégé comme député autant sur la scène provinciale que fédérale.

L’histoire est peu connue mais bien avant Jean Chrétien dans les années 1990, un Shawiniganais aspirait à devenir premier ministre, non pas seulement du Québec mais aussi du Canada.

Claude Wagner est né à Shawinigan en 1925. Son père Benjamin (Bennie) était un violoniste de Montréal. Il a épousé en 1924 dans la métropole la Shawiniganaise Corona St-Arnaud (fille d’Eugène St-Arnaud et Athaline Veillette). Respectant la coutume voulant que qui prend femme, prend pays, la famille Wagner/St-Arnaud est venue s’établir à Shawinigan où naîtra leur seul enfant: Claude Wagner.

Dans les notes biographiques du père du nouveau juge de la Cour suprême disponibles sur Internet, on apprend que Claude Wagner n’a pas fait ses études dans la région mais plutôt à Shediac, Drummondville et Chambly.

Avocat de profession, il débuta sa carrière politique en devenant député libéral de Montréal-Verdun en 1964. Dans le gouvernement Lesage, il devient alors le tout premier ministre de la Justice de l’histoire du Québec. Défait lors de la course à la chefferie du Parti libéral du Québec face à Robert Bourassa en 1970, il quitta la politique pour retourner à la pratique du droit.

Il effectue un retour deux ans plus tard comme député du Parti Conservateur dans la circonscription fédérale de Saint-Hyacinthe. Réélu en 1974, il commença à être pressenti comme possible chef pour le PC. L’un de ses partisans fut le futur premier ministre Brian Mulroney. Cependant, celui-ci s’opposa graduellement à lui au point de se présenter contre lui lors de la course à la chefferie de 1976. Claude Wagner remporta les trois premiers scrutins, mais dû s’incliner au 4e tour face à Joe Clark. Pour l’anecdote, soulignons que lors de ce congrès d’investiture de 1976, un autre Shawiniganais était en lice: Peter M. Blaikie.

En 1978, Claude Wagner devint sénateur progressiste-conservateur dans la division de Kennebec grâce à une nomination de Pierre Elliott Trudeau. Il décéda d’un cancer l’année suivant sa nomination à l’âge de 54 ans.

Son fils Richard Wagner, 55 ans, est quant à lui né à Montréal. Il a fait ses études à l’Université d’Ottawa de laquelle il détient un baccalauréat en sciences sociales avec concentration en sciences politiques et une licence en droit. Admis au Barreau du Québec en 1980, il a été nommé juge à la Cour supérieure du Québec en 2004 puis juge à la Cour d’appel du Québec en février 2011.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des