Les prochains mois seront cruciaux pour Nemaska Lithium

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Les prochains mois seront cruciaux pour Nemaska Lithium
Nemaska Lithium.

PROJET. Nemaska Lithium ne disposait plus que de 77 millions$ en trésorerie au terme du dernier trimestre se terminant le 30 septembre dernier.

Une situation qui explique sans doute le licenciement d’une soixantaine de personnes il y a quelques semaines et la décision de fermer son usine pilote à Shawinigan et le gel de ses opérations à la mine Whabouchi.

L’entreprise dévoilait ce vendredi 15 novembre ses plus récents états financiers tout en faisant le point sur ses opérations et les efforts qu’elle déploie pour boucler le financement du projet.

Du côté du financement, Nemaska Lithium poursuit jusqu’au 31 décembre 2019 ses négociations avec le conglomérat britannique The Pallinghurst Group qui a déposé plus tôt cette année une proposition pour renflouer les coffres de l’entreprise jusqu’à une hauteur de 650 millions$.

Dans le dossier d’une obligation de 350 millions$ à laquelle Nemaska Lithium dit vouloir renoncer mais que le fiduciaire des obligations est d’avis contraire,  la cause sera entendu en Cour supérieure en janvier 2020 à Montréal.

À cause de l’incertitude entourant son financement, Nemaska Lithium, qui avait tenu son assemblée générale annuelle à Shawinigan en décembre 2018, a obtenu l’autorisation de pouvoir la tenir cette fois-ci un peu plus tard, soit en début 2020.

Au 30 septembre dernier, les dépenses en capital engagées totalisaient 392 millions$ – dont 131 millions$ à l’usine de Shawinigan –  sur un budget total pour le projet Whabouchi de 1,269 milliard$.

Nemaska Lithium a indique que l’usine de phase 1 entamera bientôt son processus de fermeture, et l’arrêt complet de ses activités est prévu d’ici le 31 décembre 2019. L’équipe travaille aussi à finaliser les dernières commandes, ainsi qu’à préparer les échantillons d’hydroxyde de lithium qui serviront à poursuivre la qualification de produit auprès de clients potentiels.

En activité depuis février 2017, cette usine de démonstration a permis à la Société de prouver la fiabilité de son procédé breveté et la qualité exceptionnelle de son produit destiné au marché des batteries au lithium.

Partager cet article

2
Laisser un commentaire

avatar
2 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
2 Comment authors
Jean CyrBernard Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Bernard
Invité
Bernard

Un projet chaotique depuis le début. Investisseurs, prudence ! Je n’ai jamais cru aux promesses de rentabilité.

Jean Cyr
Invité
Jean Cyr

Pauvres investisseurs. Ça adonne que d’ici la fin de 2019, ils vont devoir se demander si ça vaut la peine de réaliser une perte sur capital. Rien pour remonter le cours de l’action… au grand bonheur de Pallinghurst qui pourrait devenir propriétaire à rabais. Excellente nouvelle par contre: Guy Bourassa a reçu une prime de 399 600 $ en 2018 (pour une rémunération totale de 1,7 million) pour avoir bouclé un financement qui aura par la suite fait chou blanc, après des dépassements de coûts de 375 millions (pratiquement le coût du Centre Vidéotron! Guy, Guy, Guy!!! Le Québec est… Read more »