Les Remparts se vengent la Classique hivernale

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Les Remparts se vengent la Classique hivernale
Photo Jonathan Cossette

Les Remparts de Québec étaient de passage à Shawinigan et voulaient très certainement venger le revers de 5 à 1 qu’ils ont subi à Saint-Tite dans le cadre de la Classique hivernale 2019. Les visiteurs étaient prêts ce soir et ils ont soutiré une victoire de 7 à 3 devant 2992 spectateurs.

Les deux équipes se sont échangé des chances de marquer dès les premiers instants, mais Charles Beaudoin s’est buté au gardien Kyle Jessiman, tandis qu’Étienne Verrette se faisait frustrer par son vis-à-vis Antoine Coulombe.

Les Remparts se sont ensuite retrouvés en situation de supériorité numérique. Leon Denny a joué de malchance en poussant le disque derrière son gardien. C’est Aleksei Sergeev qui a été crédité du but. Moins de 5 minutes plus tard, Verrette est venu doubler l’avance des siens alors que Québec évoluait de nouveau en avantage numérique.

La réplique des Cats est venue avec un peu moins de trois minutes à faire au premier vingt. Jan Drozg s’est amené dans le territoire des Remparts, à la droite de Jessiman. Il a coupé entre les deux cercles de mise au jeu avant de laisser partir un boulet de canon dans la partie supérieure.

Les visiteurs se sont retrouvés en avantage numérique en début de deuxième vingt et ils en ont profité pour la troisième fois ce soir. Verrette – encore lui – est venu compléter un bel échange avec un bon tir sur réception. Ce but marquait la fin de la soirée de travail du jeune Coulombe au profit de Justin Blanchette.

Les hommes de Patrick Roy se sont retrouvés avec un homme en plus quelques instants plus tard. C’est cependant Mavrik Bourque a démontré toute l’étendue de son talent. Il a d’abord soutiré le disque au défenseur avant de filer seul devant Jessiman qu’il a battu entre les jambières pour réduire l’écart à 3 à 2.

Gabriel Belley-Pelletier a ensuite créé l’égalité 3 à 3 alors que son tir s’est frayé un chemin derrière Jessiman. Le gardien partant des visiteurs était lui aussi chassé de la rencontre, laissant place au jeune Kevyn Brassard.

L’égalité fut de courte durée, car Pier-Olivier Lacombe a décidé de tirer vers Blanchette en entrée de zone, le battant du côté du gant.

Patrick Roy a amorcé le dernier tiers en redonnant le filet à Jessiman. Le défenseur Sam Dunn a redonné une priorité de deux buts aux diables rouges dès la première minute de jeu. Blanchette a été surpris par son lancer dirigé depuis la ligne bleue.

Québec a ajouté un 6e but à mi-chemin dans la période par l’entremise de Brandon Frattaroli. Les Cataractes venaient de se défendre pour une huitième fois à court d’un homme. Quelques minutes plus tard, Samuel Dickner l’imitait à son tour pour porter le pointage à 7 à 3.

«On avait bien amorcé le match, et ensuite on a fait preuve d’indiscipline et il y a eu le but en désavantage numérique. On a réussi à remettre ça 4 à 3», a confié l’entraîneur-chef des Remparts, Patrick Roy.

«Je suis content de voir qu’on a eu plus de mordant en troisième. Le but de Lacombe a fait du bien, car il nous a redonné le momentum. J’aime mon équipe et j’ai confiance en mon équipe. Il faut qu’eux aussi y croient! Il faut bâtir là-dessus offensivement.»

«C’est un match qui n’a jamais levé!», a pour sa part commenté Daniel Renaud, pilote des Cats. «Avec la quantité d’unités spéciales qu’il y a eu ce soir, on n’a jamais eu de rythme. Ils ont compté beaucoup de buts où la rondelle avait des yeux. On ne perdait que 4 à 3 en début de troisième période.»

«C’est vraiment un match qui n’a jamais pris son envol. Comme je disais, la rondelle avait des yeux et on a eu du bon goaltending depuis les Fêtes.» Questionné au sujet des dix avantages numériques contre trois du côté des Cats, coach Renaud a préféré s’abstenir ce soir.

Les Cataractes seront en Abitibi ce week-end. Ils seront du côté de Val-d’Or vendredi, dès 19h, et à Rouyn-Noranda, samedi, également dès 19h. Le prochain match à domicile aura lieu le 1er mars face à Charlottetown.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des