Lettre aux urologues

Par Redaction Shawinigan
Lettre aux urologues

LETTRE OUVERTE

Chers urologues,

Je me nomme Cynthia Gagné. Depuis un an, j’ai pris la parole dans plusieurs médias pour faire connaître les complications potentielles liées aux bandelettes sous-urétrales; un dispositif médical qu’on implante aux femmes qui souffrent d’incontinence urinaire à l’effort.

J’ai raconté ma propre histoire, mais j’ai surtout dénoncé les difficultés vécues par les femmes qui ont des problèmes parce que beaucoup de médecins ne reconnaissent pas les complications liées aux bandelettes lorsqu’elles se présentent. J’ai aussi exprimé des doutes importants sur la capacité des urologues québécois de retirer les bandelettes adéquatement lorsqu’elles posent problèmes.

Manifestement, je vous ai choqués. Vous vous êtes braqués et malheureusement je constate depuis quelques mois que ce sont vos patientes qui en paient le prix.

J’administre présentement un groupe Facebook privé destiné aux “victimes” des bandelettes. Ce groupe compte actuellement près de 800 femmes. Certaines ont perdu une grande partie de leur qualité de vie à cause de leur bandelette.

Très régulièrement sur le groupe, des femmes rapportent qu’elles ont été voir leur urologue et que celui ou celle-ci les a traitées cavalièrement en leur disant, exaspéré, que depuis la diffusion des reportages sur les bandelettes “toutes les femmes s’imaginent que tous leurs problèmes sont liés à leur bandelette”. Plusieurs femmes se sont senties méprisées, bousculées, intimidées.

On me rapporte régulièrement aussi que certains d’entre vous me dénigrent personnellement. On dit que je suis un cas rare, non représentatif, une mythomane, une femme qui devrait être traitée en psychiatrie plutôt qu’en urologie, une faiseuse de trouble qui provoque la panique dans la population. Pourquoi tirez-vous sur la messagère?

Bien sûr, mes interventions ont compliqué, alourdit et bouleversé votre pratique. Vous avez implanté plus de 80,000 bandelettes depuis 20 ans, trop souvent sans informer les femmes des effets indésirables potentiels de ce dispositif, alors celles-ci reviennent vers vous avec des inquiétudes et des questions.

De grâce, soyez patients et compréhensifs. Acceptez qu’un produit que vous avez posé a peut-être causé un problème que vous n’aviez pas envisagé. Soyez ouverts et curieux. Et si votre patiente s’inquiète, écoutez-la et rassurez-la même si vous êtes pressés, débordés et exaspérés par la situation.

Vous le savez mieux que moi, à travers le monde, le débat fait rage actuellement à propos de la pose et du retrait de bandelette. De plus en plus de médecins reconnaissent qu’on a sous-estimé les problèmes qu’elles peuvent entraîner. Admettez qu’en matière de détection et de prise en charge des problèmes, on est loin du consensus.

Faut-il bannir certains types de bandelettes? Comment différencier les douleurs qui sont liées aux bandelettes de celles qui ne le sont pas? Quand on retire une bandelette, comment faut-il procéder pour limiter les risques de séquelles permanentes? Avez-vous réellement acquis les compétences et l’expérience pour faire des retraits complets avec succès? S’il vous plait, soyez ouvert et collaboratif avec les médecins qui sont devenues des experts, peu importe leur provenance dans le monde.

Des conférences mondiales s’organisent présentement sur le sujet. Le Collège des médecins du Québec est lui-même en train de faire enquête sur la question et devrait produire des lignes directrices sous peu.

On m’a dit récemment que des membres de l’Association des urologues du Québec avaient infiltré notre groupe Facebook privé en utilisant de faux profils. Je déplore que vous ayez choisi cette avenue pour savoir ce que vivent les femmes de notre groupe. Je suis là pour vous informer si vous le voulez. Je ne demande pas mieux. Je vous tends la main. Mon but est identique au vôtre: aider les femmes à retrouver la santé.

Cynthia Gagné, l’Ameshée

Partager cet article

44
Laisser un commentaire

avatar
44 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
43 Comment authors
Jean-Paul HinseSylvie Chaputrenée tremblayMarie-josée TherreaultPatricia Paoli Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
lyse courval
Invité
lyse courval

Bravo Cynthia, un très beau texte, bon travail que tu fais.

Manon Lortie
Invité
Manon Lortie

Je suis #AMESHÉE. Unies pour la cause!

sylvie
Invité
sylvie

Je suis Ameshée et j’ai hâte de retrouver ma qualité de vie !

Jeanne Lavoie
Invité
Jeanne Lavoie

Bonjour, j’étais une Ameshée victime des problèmes de santé causés par les bandelettes. Je suis allée a St-Louis au Missouri pour la faire enlever car ici nos urologues n’ont pas les compétences et la formation pour les retirer adéquatement. Je déplore la propagande néfaste et le manque d’écoute et d’ouverture de certains médecins de famille, d’urologues et de ginecologues. Tout ce que voulons est votre ouverture d’esprit face a cette cause, que vous vous perfectionnez pour faire les retraits. Nous ne sommes pas contre vous, on veut juste que vous soyez ouverts a comprendre les dommages causés par cette bandelette,… Read more »

Danielle
Invité
Danielle

Texte très pertinent qui fait la lumière sur la situation inconfortable et malheureuse dans laquelle se retrouvent plusieurs femmes au Québec. Nous ne sommes pas en guerre, nous voulons juste que les choses changent et s’améliorent dans ce dossier à raisonnance mondiale. La souffrance ds femmes est bien réelle et nous espérons que des actions soient prises par notre système de santé afin de mettre fin à ce grave problème qui ne vient pas d’une hystérie collective.

Ginette Légaré
Invité
Ginette Légaré

Je suis ameshées et unis pour la cause

Monique Beauséjour
Invité
Monique Beauséjour

Je suis #AMESHÉE, unies pour la cause

Nathalie Dion
Invité
Nathalie Dion

Je suis ameshee …unies pour la cause . Tres belle lettre merci cynthia!

Micheline Houle
Invité
Micheline Houle

Je suis # AMESHÉE. Unies pour la cause.

Filomène Figueiredo
Invité
Filomène Figueiredo

Voici une lettre qui exprime mes propres sentiments. Messieurs les urologues svp mettez un peu de per mea culpa et aidez nous plutôt que nous traiter avec condescendence, nous sommes des femmes intelligentes et non pas des bouffons. Lorsque au Québec un urologue fera un retrait “complet” d’une bandelette en toute connaissance de la procedure ce sera avec confiance et un grand plaisir que je m’adresserai à vous pour allèger mes souffrances.

Filomène Figueiredo

Jackie
Invité
Jackie

Félicitations Cynthia pour ton travail acharné au nom des femmes blessées et souffrantes.. Tu ne tape pas sur la tête de la personne au contraire ce que tu veux c’est de travailler en étroite collaboration avec nos médecins ..Malgré que tu sois opérée tu Continue pour la cause des femmes car c’est trop important .. Toutes ont leur propres histoires mais égale à une grande souffrance , nous avons le droit de se faire soigner et ce sans jugement et de ne pas se sentir Si petite devant nos médecins . Je suis ex-ameshée , j’a choisis St-Louis car Pour… Read more »

Johanne Ricard
Invité
Johanne Ricard

Je suis Ameshée ,unie pour la cause Bravo Cynthia

Carole Lamarre
Invité
Carole Lamarre

Bravo Cynthia pour ta lettre et pour toute tes démarches merci de nous soutenir.

Noémie Houle
Invité
Noémie Houle

Je suis #AMESHÉE!

Fi Bicknell
Invité
Fi Bicknell

Je suis #AMESHEE Unies pour la cause

Michelle Liboiron
Invité
Michelle Liboiron

Je suis Ameshée. J’ai perdu ma vie sexuelle, j’ai été traité de façon inhumaine tout de suite après mon intervention. Personne n a cru à mes douleurs. Mon urologue de Pointe-Claire a voulu que je sois sa première cobaye pour un retrait partiel. Lui qui n a jamais daigné me voir durant mon séjour d’un mois à l’hôpital du Lakeshore. Ceux-ci m ont encore rappelé hier pour la 2e fois pour la chirurgie du retrait partiel déjà refusée ! Ayez la décence d’admettre que vous n’avez pas encore acquis les compétences afin que nous puissions nous faire rembourser notre opération… Read more »

Diane Patenaude
Invité
Diane Patenaude

Je suis ameshee …unies pour la cause . Tres belle lettre merci cynthia!

Mary McLaughlin - Mesh Ireland
Invité
Mary McLaughlin - Mesh Ireland

Well done Cynthia! Prepared for an open and transparent debate with the Quebec urologists. Mesh Ireland and its members salute you. Together we are strong!

Monique Matte
Invité
Monique Matte

Je suis # AMESHÉE. Unies pour la cause.

Nicole P Lehoux
Invité
Nicole P Lehoux

Je suis #AMESHÉE. Unies pour la cause.
Bravo et merci pour ta lettre aux urologues Cynthia !

Annie fournier
Invité
Annie fournier

Merci encore pour tout ce que tu fais pour nous..

Annie fournier
Invité
Annie fournier

Mille merci de tout ce que tu fais pour nous toutes..! Tu nous permets d’avoir espoir que les choses changeront un jour. Merci…

Gaetane Savoie
Invité
Gaetane Savoie

Je suis #AMESHÉE et maintenant Ex-ameshée. Je suis heureuse de mon choix. Pour l’instant plu de douleur. Merci beaucoup Cynthia et bravo pour ce que tu fais pour nous les femmes victimes . S’en les médias, j’aurais jamais su que c’était cette fameuse bandelette qui empoisonnait ma vie.

Jacqueline Carrier
Invité
Jacqueline Carrier

Je suis AMESHÉE. Unies pour la cause.

Lise Levasseur
Invité
Lise Levasseur

Je suis AMESCHÉ. Unie pour la cause. Bravo Cynthia!

Jacques
Invité
Jacques

Bravo Cynthia, j’espère que les urologues comprendront ton message.

Diane
Invité
Diane

Je suis # AMESHEE unis pour la cause !

Diane
Invité
Diane

Je suis AMESHEE unis pour la cause !

Gaétane Giguère
Invité
Gaétane Giguère

Bonjour
mon nom est Gaétane Giguère je suis Ameshée et unis pour la cause

Carole Angers
Invité
Carole Angers

Je suis #AMÉCHÉE. Très beau texte Cynthia afin de remettre le pendule à l’heure. Les urologues devraient faire preuve d’ouverture au lieu d’entrave mais c’est payant les bandelettes……

Julie Barrette
Invité
Julie Barrette

Cynthia L’Ameshée
Je peux difficilement m’imaginer que tu as mené tes recherches et ton combat seule avant tes sœurs Ameshées . Tu es devenue notre ambassadrice et tu nous représentes avec brio. Bravo 👏

Nicole Jolicoeur
Invité
Nicole Jolicoeur

Texte tellement pertinent avec des explications claires qui expriment mes sentiments sur cette opération qui peut et qui a sur nos des conséquences dramatiques . C’est plus que jamais la santé des femmes qui est en cause. Merci Cynthia d’être une si bonne et généreuse porte parole d’une cause qui pour ma part a endommagé ma santé.

Francine Adam
Invité
Francine Adam

Bravo pour to courage!!!

Sylvie COTÉ
Invité
Sylvie COTÉ

Je suis # AMESHEE. Unies pour la cause!

France
Invité
France

Très bien expliqué Cynthia. Je suis d’accord avec toi, nous ne cherchons pas un coupable, nous demandons simplement de l’aide, du soutien et de la compréhension. Nous souffrons toutes, à différent degré, mais il s’agit là d’une souffrance physique insupportable et invalidante pour plusieurs d’entre nous. Aidez nous à nous soigner au lieu de nous rejeter. Tous ensemble, nous pourrions sûrement arriver à se parler. Je suis une ameshée bien inquiète de son futur. France

Danielle Coté
Invité
Danielle Coté

Merci Cynthia d’être l’a pour nous et on est l’a pour toi xxx
Je suis améshée et bientôt EXameshée

melanie Lambert
Invité
melanie Lambert

Je suis #Ameshee unies pour la cause

Geneviève Magnan
Invité
Geneviève Magnan

Je suis #AMESHÉE. Unies pour la cause!

Nathalie Savard
Invité
Nathalie Savard

Je suis #AMESHEE Unies pour la cause

Patricia Paoli
Invité
Patricia Paoli

Je suis concerné par les problèmes liés à la pose de bandelette depuis 4 ans je vis la moitié de ma vie.
Limitée par les douleurs chroniques dans ma jambe gauche.

Marie-josée Therreault
Invité
Marie-josée Therreault

Bravo!!! Moi je souffre depuis environ 2 ans et j’avais peur de virée folle, mais en vous lisant toute j’ai de l’espoir..

renée tremblay
Invité
renée tremblay

Sans ton passage a l’émission ENQUETE, nous serions tous dans le néant.Je suis une ameshée et hate d’etre libérer.

Sylvie Chaput
Invité
Sylvie Chaput

Je suis Ameshée unis pour la cause

Jean-Paul Hinse
Invité
Jean-Paul Hinse

Merci Madame d’éclairer les gens sur cette problématique grandissante compte tenu du vieillissement de la population. J’espère que votre travail de fond et aussi votre cri du coeur trouvera oreille attentive auprès des personnes impliquées dans le réseau de la santé. Il y a sûrement un dialogue possible , une piste de solution et une ouverture d’esprit du ministre de la santé. Plus on est informé et plus les chances de faire avancer cette cause d’une importance capitale pour la femme seront en avant plan. Bonne chance pour le futur et surtout persévérez Madame.