«L’Office a trouvé sa maison!»

«L’Office a trouvé sa maison!»

Le déménagement est prévu pour le mois de mai. Les touristes pourront désormais y être accueillis à l'année.

Crédit photo : L'Hebdo du St-Maurice

TOURISME. À partir du mois de mai, la clientèle de l’Office de tourisme, foires et congrès (OTFC) de Shawinigan sera accueillie à l’année au 884, promenade du Saint-Maurice, soit dans une partie du bâtiment qui abritait le Resto Pub 57.

Valérie Lalbin, directrice générale.

«L’Office a trouvé sa maison!», souffle la directrice générale de l’organisme Valérie Lalbin. Un bail d’une durée de cinq ans vient d’être signé avec le propriétaire de l’immeuble, l’homme d’affaires de la région Alain Lemieux, pour le local situé entre les restaurants Taj Mahal et le nouveau Cité d’Angkor.

«Enfin!», laisse tomber la directrice générale. Il faut dire que le projet de déménagement est dans l’air depuis quatre ans.

Cet automne, à la suite de l’appel d’offres lancé cet été, l’OTFC de Shawinigan temporairement relocalisé au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan, a décliné les deux propositions de la firme immobilière Olymbec, qui rénove actuellement l’ancienne bâtisse Place Cascade. Le prix élevé et quelques «éléments de non-conformité», notamment l’accès au stationnement, ont motivé le rejet de ces propositions par le conseil d’administration.

À la suite des articles parus à ce sujet, l’OTFC de Shawinigan a reçu quatre propositions, dont celle de M. Lemieux, qui répond «à tous les critères» de l’organisme.

Si les deux offres d’Olymbec oscillaient entre 4700$ et 5700$ par mois, il en coûtera plutôt entre 3700$ et 5000$ par mois. Le prix revient à 1,25$ du pied carré, un coût total qui sera déterminé en fonction de l’espace utilisé une fois les travaux complétés.

Une vitrine sur Shawinigan

Le nouvel emplacement sera central.

Si certains regrettent encore la fermeture en 2014 du bureau d’accueil touristique dans le secteur Grand-Mère, Valérie Lalbin réitère l’intérêt de ramener l’accueil touristique au centre-ville de Shawinigan. En ce sens, le bureau d’information touristique à la hauteur de Saint-Étienne-des-Grès sur l’autoroute 55 est également appelé à disparaitre, peut-être même dès l’été prochain.

«Le nouveau local est dans le périmètre établi dans le devis de l’appel d’offres, qui était le fruit d’une réflexion antérieure. Nous voulions que l’OTFC de Shawinigan se retrouve dans un environnement où la fréquentation est naturelle et où la densité de produits touristiques est élevée», réexplique-t-elle.

La directrice générale souhaite que la nouvelle aire d’accueil touristique devienne un lieu de rencontres, de partages et d’échanges entre la population locale et la clientèle touristique.

D’ailleurs, elle se réjouit de cet emplacement qui, en plus de donner un point de vue privilégié sur la Cité de l’énergie, se retrouve au cœur de plusieurs événements. «Nous sommes sur le trajet obligatoire de plusieurs clientèles, que ce soit les touristes d’agrément, d’affaires ou sportifs», ajoute-t-elle, en parlant notamment de la proximité avec le Centre des congrès Espace Shawinigan ou l’Auberge Gouverneur.

Finalement, la proximité du stationnement municipal gratuit était également un avantage à ce nouvel emplacement.

Rappel des dernières années

2011: Fusionnant plusieurs entités déjà en place, la structure de l’Office de tourisme, foires et congrès (OTFC) de Shawinigan a été créée à la fin de l’année 2011 à titre d’organisme à but non lucratif financé par la Ville de Shawinigan à hauteur d’environ 750 000$ par année.

Au départ, les bureaux étaient logés dans le même local que le Centre local de développement (CLD), au 522, 5e rue de la Pointe à Shawinigan, dont le bail devait initialement prendre fin en 2019.

2013: L’homme d’affaires de la région Marc Ménard, alors en démarches pour acheter le Resto Pub 57 qui venait de fermer ses portes, avait approché l’OTFC de Shawinigan pour lui offrir cette espace. Or, cette proposition avait été critiquée, puisque l’homme d’affaires était membre du conseil d’administration de l’organisme.

2015: La dissolution du CLD a amené l’OTFC, en 2015, à se mettre à la recherche d’un nouveau local à bureaux qui permettrait également d’accueillir des visiteurs à l’année. Trois soumissionnaires avaient proposés quatre projets. À la veille de l’octroi du contrat, la Ville de Shawinigan a réalisé qu’elle ne pouvait, finalement, briser le bail du CLD. Valérie Lalbin avoue que l’option qui avait été choisie à l’époque, qu’elle ne peut dévoiler, était particulièrement intéressante et inattendue.

2017: Au début de l’été 2017, le propriétaire de l’immeuble a conclu une entente avec la Ville de Shawinigan pour la cessation du bail. N’ayant pas de plan B aussi rapidement, l’OTFC de Shawinigan a été temporairement relocalisé au Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins de Shawinigan, avant d’entamer, une seconde fois selon les mêmes critères que le devis technique de 2015, un appel d’offres.

L’OTFC de Shawinigan rejette les deux offres reçues de la part de la firme immobilière Olymbec en pleine rénovation de l’immeuble Place Cascade au centre-ville de Shawinigan.