Mékinac: le développement sans compromis

Par superadmin

DÉVELOPPEMENT. Dans la foulée des changements qui sont imposés par le Gouvernement du Québec, Mékinac affirme vouloir sauvegarder les compétences, non seulement reliées au développement économique, mais également au développement touristique et culturel de sa MRC.

Ce constat est établi en marge du budget récemment adopté par la MRC qui laisse une place importante à ses nouvelles responsabilités en lien avec le développement de son territoire.

Les volets touristique et culturel ne passeront pas deuxième

En effet, tout en économisant 115 000$, qui pourraient être injectés dans des entreprises, l’option de la MRC de Mékinac est de développer tous ses créneaux La proposition du conseil d’administration du CLD Mékinac propose plutôt de maintenir du soutien administratif au détriment du volet touristique et culturel.

La MRC de Mékinac démontre une ouverture quant à l’implication de bénévoles autour de la nouvelle forme de gouvernance qui sera mise en place. «Bien qu’ultimement les décisions associées au développement reviendront au conseil de la MRC de Mékinac, il est important de garder un contact privilégié avec des gens sur le terrain, de les écouter et de les impliquer dans les différents processus techniques menant aux décisions», relate M. Vallée, préfet de la MRC de Mékinac.

«Ces décisions toutefois seront rendues par le Conseil, qui dans la nouvelle gouvernance, devient imputable plus que jamais il ne l’a été. Une chose est certaine, même si la structure change, le service aux entreprises continuera d’être prioritaire dans Mékinac», poursuit-il.

«Nous voulons éviter la spéculation de toutes parts et donner l’heure juste. Nous attendons évidemment l’adoption des règles du Gouvernement du Québec qui viendra nous indiquer comment nous pourrons procéder dans l’avenir. Nous savons toutefois que nous avons des compressions financières, nous devrons vivre avec et nous voulons faire autant», insiste M. Vallée.

Une démarche et une réflexion seront mises en place. Elles seront basées sur le projet de budget d’un service de développement économique. L’avenir économique de la région est important et la MRC estime qu’on devra rassembler nos forces pour maintenir la vitalité de notre milieu.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des