«M’impliquer, ça donne un sens à ma vie»

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
«M’impliquer, ça donne un sens à ma vie»
Accompagnant les deux porte-parole (au centre), Louise et Chantal St-Arneault, on retrouve le président d'honneur de la 15e édition, Hugues Carpentier, et la présidente du comité organisateur du Relais pour la vie, Vanessa Lavoie. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

ESPOIR. Décors, vêtements, musique et danse country seront à l’honneur de la 15e édition du Relais pour la vie de Shawinigan qui se tiendra le samedi 1er juin au Parc de la rivière Grand-Mère, de 19h à 7h.

La présidence honoraire de l’événement a d’ailleurs été confiée à Hugues Carpentier, président de la 52e édition du Festival Western de St-Tite. «Pour marquer les 15 ans de l’événement, nous avions le goût de lui donner une couleur particulière, expliquait Vanessa Lavoie, présidente du comité organisateur. Les participants sont donc invités ce jour-là à porter un élément western et à décorer leur site avec cette touche.»

L’an dernier, un total de 101 918$ avait été récolté avec 19 équipes inscrites. En 2019, le comité organisateur souhaite amasser 105 000$, vendre plus de 1500 luminaires et accueillir 20 équipes. Rappelons que chaque participant s’engage à amasser un minimum de 150$ au bénéfice de la Société canadienne du cancer.

Mentionnons que l’animation de ces douze heures sera assurée par les journalistes shawiniganais Marc-André Pelletier (106,9 FM) et Jean-Philippe Nadeau (Radio-Canada Mauricie).

Touchants témoignages

Porte-parole de cette 15e édition, Louise St-Arneault et sa fille Chantal ont livré un témoignage touchant, la première en tant que personne qui combat un cancer et la seconde comme proche aidante.

Atteint d’un cancer du sein en 2009, Louise St-Arneault passe au travers les opérations et les traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Croyant avoir vaincu le cancer, celui-ci resurgit six ans plus tard en s’attaquant cette fois à ses os et son foie.  Les trois dernières années, Mme St-Arneault a participé à un programme de recherche sur le cancer mais récemment, elle a appris que les métastases cancéreuses étaient de retour. «Pour moi, il n’y a plus d’espoir de guérison mais je tiens à m’impliquer dans le Relais pour la vie car, ça donne un sens à ma vie.»

Soulignant avoir la foi, Mme St-Arneault dit trouver la force de continuer grâce au Seigneur qui l’accompagne à tous les jours. «On dit que ça prend du courage quand on a le cancer mais ça prend surtout beaucoup, beaucoup d’amour», a-t-elle témoigné sous les yeux de sa fille.

Disant être fière de sa maman, Chantal St-Arneault a souligné l’importance du soutien de la famille dans ces dures épreuves. «Moi, je suis là pour l’écouter et l’accueillir dans ses moments de tristesse et de joie. C’est une femme courageuse», a-t-elle souligné sur un ton ému.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des