Nemaska Lithium: les discussions se poursuivent

Par Redaction Shawinigan
Nemaska Lithium: les discussions se poursuivent
Nemaska Lithium (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

INVESTISSEMENT. Nemaska Lithium et le Groupe Pallinghurt se donnent plus de temps pour discuter concernant la proposition d’investissement du groupe londonien pour le financement.

La période d’exclusivité des négociations qui venait à échéance le 19 octobre a été repoussée au 31 décembre 2019. Le groupe Pallinghurt pourrait investir un maximum de 600 M$ pour le projet.

«Au cours des dernières semaines, notre priorité a été de travailler avec Pallinghurst sur leur proposition d’investissement. Les discussions progressent bien et nous avons toutes les raisons de croire que nous avons répondu à toutes leurs exigences au niveau des vérifications techniques du projet. Nous travaillons actuellement en étroite collaboration avec nos conseillers afin de compléter la vérification diligente dans les meilleurs délais afin de conclure une entente qui saura satisfaire toutes les parties, y compris nos actionnaires. C’est pourquoi nous avons accepté de prolonger jusqu’au 31 décembre 2019 la période d’exclusivité pour la négociation et la finalisation de leur investissement », a indiqué Guy Bourassa, président et chef de la direction de Nemaska Lithium par voie de communiqué.

«Nous sommes heureux et impressionnés par notre examen de Nemaska Lithium jusqu’à présent, et satisfaits de la progression des discussions entre nos équipes. Nous demeurons déterminés et engagés à poursuivre notre collaboration avec Nemaska ​​Lithium pour faire avancer notre proposition d’investissement. Nous sommes en outre disposés à explorer avec les principaux actionnaires de la Société la possibilité d’une nouvelle injection de capital pour potentiellement remplacer certains éléments de la structure de capital actuelle», a déclaré Arne H. Frandsen, cofondateur et associé directeur de Pallinghurst.

À Shawinigan, l’ingénierie détaillée pour l’usine commerciale progresse conformément à l’échéancier prévu, et l’équipe continue de travailler avec les firmes d’ingénierie indépendantes qui sont impliquées dans le projet. Pendant ce temps, l’usine de phase 1 continue de produire, à un rythme soutenu, de l’hydroxyde de lithium qui suscite toujours l’intérêt de nombreux clients potentiels dans le monde entier. Le prolongement des activités de l’usine de démonstration jusqu’au mois de décembre 2019 permet de poursuivre l’amélioration continue du procédé breveté et éprouvé de Nemaska Lithium, et offre une opportunité de réduire les risques associés aux processus opérationnels en vue du démarrage de la phase commerciale de l’usine.

Les travaux de construction à la mine de Whabouchi se sont poursuivis selon le rythme adapté des derniers mois. Depuis mai, les employés affectés à la mine travaillent activement à la réalisation d’activités de préproduction, comme retirer le mort-terrain, forer et dynamiter afin de produire le matériel nécessaire à la construction des routes, des zones d’entreposage, et d’autres travaux requis dans le développement des infrastructures de la mine.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des