Nemaska Lithium trouve un repreneur mais les petits actionnaires sont éjectés

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Nemaska Lithium trouve un repreneur mais les petits actionnaires sont éjectés
Les installations de l'usine phase 1. (Photo : (Photo L'Hebdo du St-Maurice Patrick Vaillancourt))

ÉCONOMIE. Si la Cour supérieure accepte la proposition, Nemaska Lithium deviendra la propriété de Orion Mine Finance, Investissement Québec et The Pallighurst Group mais les quelque 25 000 petits actionnaires détenteurs d’actions ordinaires perdront tous les économies qu’ils y auront investies.

Pricewaterhouse Coopers, le syndic chargé de trouver un repreneur pour l’entreprise, a dévoilé le 24 août la proposition retenue parmi les huit qui s’étaient qualifiées pour cette ultime étape.

Orion Mine Finance était le plus important créancier garanti (135 millions$) de Nemaska Lithium lorsque celle-ci s’est mise à l’abri de ses créanciers en décembre 2019. C’est aussi elle que le ministre Pierre Fitzgibbon accusait à mots couverts d’avoir profité de la faiblesse de la structure financière de l’entreprise. «On a découvert qu’Orion avait acheté 5000 tonnes de carbonate de lithium à 60% du prix», déclarait en commission parlementaire le ministre de l’Économie et de l’Innovation pas plus tard que le 20 août dernier à Québec.

Investissement Québec et The Pallighurst Group se sont engagés à investir 600 millions$ supplémentaires advenant que la proposition soit acceptée. Lorsque Nemaska Lithium avait cessé ses opérations en décembre 2019, elle disait avoir besoin de 1,1 milliard$ pour relancer la mine de Whabouchi et l’usine électrochimique de Shawinigan.

The Pallighurst Group avait déjà démontré en 2019 de l’intérêt pour Nemaska Lithium mais avait retiré son offre. Selon le ministre Fitzgibbon, le fonds britannique était réticent à investir tant que l’entreprise demeurerait en bourse.

La clôture de la transaction est prévue pour le 15 octobre prochain. Après cette date, Nemaska Lithium proposera aux créanciers ordinaires un compromis pour le remboursement de ses dettes à leur endroit. Par contre, le fabricant de lithium souligne que «malheureusement, d’après les modalités de l’offre et la contrepartie devant être reçue par l’entité restante de Nemaska Lithium, les porteurs d’actions ordinaires de la société ne recevront aucun paiement ni aucune distribution à l’égard de leurs actions ordinaires dans le cadre des procédures en vertu de la LACC, et ne détiendront aucune participation dans la nouvelle Nemaska Lithium suivant la réalisation du plan de compromis ou d’arrangement.»

Il s’agit d’une gifle pour le Regroupement des actionnaires de Nemaska qui s’était formé il y a quelques mois pour que la société demeure en bourse. Majoritairement des Québécois, et plusieurs de la Mauricie, ces petits épargnants seraient au nombre de 25 000 et détiendraient environ 500 millions d’actions équivalant à 350 millions$ selon la valeur du titre à la fin 2019.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
6 Commentaires
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Monique thibault
Monique thibault
2 mois

Que fera le gouvernement pour ces petits investisseurs de leurs propre aveux une ressource d’avenir eux meme on investit dans cette compagnie. Si le gouv3rnement quebecois a investit
Donc ces secure. Les petites annonces que la cie a fait pour attirer les petits investisseurs
Eux ( les dirigants avait deja sortie leurs bille). Nous appelons cela des …

Jean Savage
Jean Savage
2 mois
Répondre à  Monique thibault

Malheureusement il ne faut pas faire confiance au gouvernement quand il s’agit d’investir au Québec. Si la Caisse de dépôt ou toute autre organisme du gouvernement nous ont conseillés de le faire avec Nemaska, ce n’est pas un critère valable. Rien de nouveau, des exemples d’échecs: Nortel Telecom, Bombardier, Stornoway diamond, Alumina, etc., etc., On s’est fait avoir par un gars (Pierre Fitzgibbon) qui n’a eu aucune sympathie ni respect pour les centaines de milliers de petits épargnants qui ont tout perdu. On s’en souviendra aux prochaines élections, je vous le promets. Votez pour qui vous voulez, mais a partir de maintenant ne votez plus pour la CAQ.

Mario lessard
Mario lessard
2 mois

J espère que nous allons nous lever debout et les poursuivre ou Les empêcher de faire leur compagnies

Patrice De Luca
Patrice De Luca
1 mois

Tout cela me semble bien injuste, J’ai investis 10 000$ pour soutenir une entreprise d’ici dans un secteur d’avenir. Bon je connais les risques de la bourse, mais ici, une firme étrangère repart avec mes actifs en plus d’être supporté par Investissement Québec. Ce qui ne passe pas ici, c’est de ne rien recevoir du tout pour mes actions. Comment est-ce possible?

J’y penserai à deux fois la prochaine fois avant de soutenir un start-up Québécois. Malheureusement.

Patrice

Normand Leduc
Normand Leduc
1 mois
Répondre à  Patrice De Luca

Il y a une pétition qui a été créée le 23 Septembre 2020 sur le site officiel du gouvernement .
Tout n’est pas perdu, nous avons le soutien de l’opposition.
https://www.lhebdodustmaurice.com/nemaska-lithium-trouve-un-repreneur-mais-les-petits-actionnaires-sont-ejectes/

Normand Leduc
Normand Leduc
1 mois

Tout n’est pas perdu, nous avons le soutien de l’opposition.
Il y a une pétition qui a été créée le 23 Septembre 2020 sur le site officiel du gouvernement .
https://www.assnat.qc.ca/fr/exprimez-votre-opinion/petition/Petition-8571/index.html?fbclid=IwAR1gFv47SWCP67wze_bU-GjMOWfKG2cp5QEfyNNoPnhaNHa8b3i09ZiCUJQ