Luc Beaudoin, le joyeux taquin

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Luc Beaudoin, le joyeux taquin
(Photo : Patrick Vaillancourt)

L’Hebdo poursuit sa série de reportages pour vous permettre de découvrir les futurs résidents de J’ai mon appart’ qui entreront dans leur nouvel appartement supervisé en décembre prochain. Ces appartements sont destinés aux personnes vivant avec un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle.

COMMUNAUTÉ. Âgé de 42 ans, le futur résident de J’ai mon appart’ Luc Beaudoin a certaines difficultés d’élocution, ce qui ne l’empêche pas d’être un «petit singe taquin» comme le décrit sa mère Hélène Carbonneau.

Luc n’est peut-être pas le plus volubile, mais l’expression de son visage parle beaucoup. Souvent, il répétera des mots qu’il vient tout juste d’entendre, ou il répondra à la question par un oui ou non bien sentie.

Pourquoi vouloir ton propre appartement?

«Mon indépendance, répète-t-il après sa mère. Voir mes amis, ma blonde Catherine, mon frère, mon père.» Et sa mère lui demande pour elle, est-ce qu’elle pourra aller manger chez Luc? «Peut-être!», répond-il avec un sourire.

«Il va se sentir réellement libre!»

– Hélène Carbonneau, mère de Luc Beaudoin

Qui as-tu hâte de recevoir chez toi?

«Mes amis en premier de J’ai mon appart’.» Vous allez visiter vos appartements? «Oui!» Sa mère Hélène précise que son fils aime écouter le hockey du Canadien. «John Francis va venir écouter le hockey.» Sa mère ajoute que sa blonde ira passer une fin de semaine sur deux chez lui. Luc et Catherine sont ensemble depuis 14 ans.

Quelle est la première chose que tu veux faire dans ton appart?

«Party!» À ce moment, sa mère lève la main pour s’inviter au party de Luc. «Aille!», répond du tac au tac le fils. «Oui, un party de famille», convient avec plaisir le futur résident.

Est-ce qu’il y a un objet important que tu veux apporter?

Sa mère lui suggère un objet qu’elle a fait elle-même. «Mon cadre des Canadiens!» «C’est une peinture que je lui ai faite», ajoute Mme Carbonneau. «Mes trophées!», ajoute Luc tout en montrant son gilet du Défi Réjean Huard. Luc a obtenu plusieurs trophées au Défi au fil du temps. Il s’est classé septième cette année.

Quelle est ton occupation?

Luc va à l’école des adultes trois jours par semaine, en plus de participer au plateau de travail sur l’avenue Broadway. Il apprend fièrement le français et les mathématiques. Il va à l’école depuis six ans et il commencera bientôt à suivre des cours de cuisine.

Quelles sont tes passions?

Luc avait déjà mentionné qu’il aimait écouter le hockey. «Qu’est-ce que tu vas faire cet hiver?, demande sa mère. «Quilles!», rétorque Luc avec des étoiles dans les yeux. Il joue aux grosses quilles depuis plus de 20 ans. «Je m’en viens pas pire!» Luc aime aussi marcher avec sa blonde Catherine.

Mme Carbonneau soutient que ça sera un changement total pour elle. «Mais il est rendu-là, et on est très content pour lui. On a donné son nom au début du projet. Il est apte, je suis certaine qu’il sera débrouillard. Il est prêt, et moi aussi. Il va se sentir réellement libre!»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires