Nouveau coordonnateur pour le transport en commun

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
Nouveau coordonnateur pour le transport en commun
Sur la photo, le nouveau gestionnaire de la RTCS Alain Boucher, en compagnie du président de la RTCS Jean-Yves Tremblay. (Photo : L'Hebdo Patrick Vaillancourt)

TRANSPORT. La Régie de transport en commun de Shawinigan (RTCS) vient d’embaucher un coordonnateur et gestionnaire de projet. Alain Boucher sera responsable de mettre en place les nouveaux circuits d’autobus améliorés dont le dévoilement aura lieu au printemps prochain.

M. Boucher est un homme impliqué bien connu à Shawinigan. Il a notamment été le dernier directeur de la Corporation de développement communautaire de Shawinigan, il a contribué à l’organisation des Championnats canadiens juniors de curling, et il est administrateur des cascades de Shawinigan. Il est entré en poste le 19 août dernier avec un contrat d’une année. M. Boucher a aussi le mandat de gérer le transport adapté.

C’est le conseil d’administration de la RTCS qui prend les décisions, et les membres de la direction de la Ville de Shawinigan, Alain Gravel et Yves Vincent agissent respectivement comme trésorier et secrétaire de la RTCS. Il existe aussi un commis administratif au sein de la RTCS.

«Avec la transformation que nous sommes en train de faire à la RTCS avec le nouveau transporteur Fleur de lys, on avait besoin d’une ressource supplémentaire pour travailler avec le conseil d’administration, M. Gravel et M. Vincent, exprime le président de la RTCS et conseiller municipal Jean-Yves Tremblay. Avec toutes les correspondances que reçoivent M. Gravel et M. Vincent à travers leur travail à la Ville, ils avaient besoin d’une personne capable de mener les communications, de faire le lien entre le conseil d’administration, les citoyens et le nouveau transporteur. Si on ne s’était pas penché sur de nouveaux tracés, je ne crois pas que l’embauche de M. Boucher aurait été nécessaire. Dans six mois, le transport en commun que l’on connaît aujourd’hui ne sera plus du tout le même.»

«C’est un beau défi. Quand on m’a présenté les objectifs avec les définitions de tâches, j’ai été enchanté. Je vais devoir mettre en place les particularités du nouveau contrat autant pour le transport régulier que le transport adapté. On doit réviser les trajets et les horaires, comparer aussi avec d’autres régies de transport ce qui se fait ailleurs. Je vais apporter les informations au conseil d’administration qui prendra les décisions en fonction des capacités financières», évoque Alain Boucher.

«Les utilisateurs sont de plus en plus exigeants, ils veulent des sièges confortables, le Wi-Fi, maintenant c’est la technologie. De voir que la technologie qui va s’intégrer dans les défis, ça m’a allumé. Le premier constat que je fais, il doit y avoir plus d’autobus et il y avait déjà un intérêt pour la RTCS d’investir. Je vais prendre l’autobus plusieurs fois au cours des prochaines semaines pour faire des observations, pour parler aux utilisateurs et aux chauffeurs», ajoute M. Boucher.

De son côté, Alain Gravel indique que les trajets sont en place depuis de nombreuses années et ils ne font plus de sens. «Dans les dernières années, on a vu une augmentation du nombre d’usagers. En améliorant la fiabilité du service, on aura davantage de clients. Ça ne fait pas de sens de voir le trajet qui traverse tout le grand territoire de Shawinigan, du Centre fiscal jusqu’au secteur de Saint-Georges. On ne pouvait pas prévoir les travaux sur le pont Marc-Trudel, ce qui occasionne des retards de 13 minutes chaque heure. Il y a déjà différents scénarios qui sont en analyse.»

En plus du dévoilement des nouveaux trajets, les nouveaux autobus hybrides plus confortables feront leur apparition dans le paysage shawiniganais.

La RTCS bénéficie d’un soutien financier par une subvention de la Ville de Shawinigan, du ministère des Transports du Québec, et par le tarif défrayé par la clientèle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des