Noyades: la Mauricie en deuxième position d’un triste bilan

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette

SÉCURITÉ. Au cours des dix dernières années, 23 personnes ont perdu la vie sur dans le cadre de la navigation de plaisance en Mauricie. La région se retrouve ainsi au deuxième rang des régions comptant le plus de noyades au Québec. Comment inverser la tendance?

L’équipe d’examenBATEAU.com et de coursPAGAIE.com a procédé à des séances de démonstration sur l’eau. Ceux-ci parcourent plusieurs régions du Québec depuis déjà quelques semaines afin de faire de la prévention.

Quoi faire si votre conjoint ou ami tombe à l’eau? Combien de temps pourriez-vous survivre en eau froide? Si vous êtes bon nageur, devez-vous absolument porter votre vêtement de flottaison individuel?

«En début de saison, il faut faire attention à l’hypothermie. Quand on tombe à l’eau, le temps est limité avant que le froid s’en prenne aux mouvements et c’est presque impossible de rembarquer sur plusieurs types d’embarcation. On conseille aux gens de ne pas tendre la main, puisqu’en cas de panique, la personne à l’eau va nous tirer à l’eau», souligne le porte-parole Robert Dupel.

«Il faut lancer une veste de flottaison ou encore une rame pour l’accrocher. Dans plus de 90% des noyades, la personne ne porte malheureusement la veste. Les gens doivent aussi s’assurer d’avoir les équipements obligatoires à bord. Ils doivent regarder, selon la grosseur et la longueur de leur bateau, quels équipements sont obligatoires sur le site examenBATEAU.com.»

Chaque embarcation devrait contenir une veste de sauvetage pour tout le monde, soit une veste qui convienne à chacun des membres.

«Pour les gens qui pratiquent de plus petites embarcations, il y a une nouvelle formation gratuite disponible sur coursPAGAIE.com. Complètement gratuite pour ceux qui font du kayak ou encore du bateau sans moteur. Ils peuvent à la fois apprendre les règles de la route.»

Plan de route

«Les gens devraient aviser les proches où ils s’en vont. Quel cours d’eau? Quelle date? Quelle heure? Au cas où on manquerait à l’appel. Concevoir un plan que vous laissez à la maison, en ajoutant aussi le type d’embarcation, la marque et la couleur pour faciliter les recherches.»

«Les gens devraient aussi faire un plan de route, avec tel lac, telle rampe et tel endroit de mise à l’eau. Voilà qui aiderait à porter secours beaucoup plus rapidement. Ce sont de petits détails auxquels les gens ne pensent pas toujours», conclut M. Dupel.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des