«On a des attentes cette saison» -Martin Mondou

Photo de Patrick Vaillancourt
Par Patrick Vaillancourt
«On a des attentes cette saison» -Martin Mondou
Le directeur général des Cataractes Martin Mondou. (Photo : l'Hebdo Patrick Vaillancourt)

HOCKEY. Calendrier écourté, les matchs contre la même division, les rencontres à huis clos, les mesures sanitaires, une résidence transformée en bulle pour les joueurs, il n’y a aucun doute que cette saison 2020-2021 ne sera pas comme les autres dans le circuit Courteau.

Comment le directeur général des Cataractes de Shawinigan Martin Mondou perçoit-il la venue de la nouvelle saison particulière? «Pour être honnête, ce n’est pas un scénario idéal. Surtout pour les équipes du centre de la province comme nous. Mais en même temps, on est chanceux de jouer au hockey. C’est ce qu’il faut retenir. On a trouvé une manière de retrouver le sport qu’on aime, à l’intérieur d’un guide très précis. Pour le moment c’est ça, puis on vit une situation qu’on n’aurait jamais pensé vivre dans nos vies comme être humain. Je pense qu’on est chanceux au final. (…) Mais les rivalités entre les équipes de même division, c’est le côté difficile du retour au jeu. Le prix à payer pour le retour au jeu c’est ça. Le fait de jouer contre cinq équipes sera plus pesant. Il faudra être créatif. Ça reste à voir ce que ça va donner comme dynamique.»

Rappelons que les Cats affronteront les Saguenéens de Chicoutimi, les Remparts de Québec, le Drakkar de Baie-Comeau, l’Océanic de Rimouski, et les Tigres de Victoriaville dans leur calendrier de 60 rencontres.

Les objectifs cette saison

Quels sont les objectifs pour cette saison? «C’est simple, c’est d’arriver en série et être l’équipe la plus prête que possible. Oui on est à l’an un de nos deux grosses années, oui on a perdu beaucoup de joueurs au cours des trois dernières années avant de repartir notre cycle. Alors il faudra être brillant avec la façon de faire pour nous améliorer. Le téléphone est toujours ouvert et on évalue les scénarios pour que ça marche. On a une des très bonnes attaques de la ligue. On a vu certaines choses intéressantes dans le camp pour les défenseurs. On a des attentes cette saison de gagner plus de matchs qu’on va en perdre. Il faut voir notre équipe grandir.»

Même lorsqu’on a commencé le camp dimanche dernier, je reçois un texto d’Anthony Beauvillier qui souhaite aux Cataractes un bon camp… Le gars est en séries dans une bulle de la LNH, c’est un gros moment pour lui, il performe A1, et il a pris le temps d’envoyer un message à son club junior. Honnêtement c’est venu me chercher. -Martin Mondou

Un contenu en ligne amélioré

Est-ce qu’il existe une possibilité de voir la situation changer en cours de saison, qu’il s’agisse du calendrier avec les matchs contre les mêmes équipes de division, ou de voir des spectateurs dans les estrades? «Présentement c’est très strict. La ligue, et surtout les Cataractes, on est conscient qu’on ne veut pas perdre la qualité de partisans qu’on a et leur attachement. On va investir énormément d’argent dans les prochaines semaines pour améliorer la diffusion vidéo des matchs, la qualité de la production, et le contenu en général. Pour nous c’est important qu’on garde le lien qui nous connecte avec nos partisans. On l’a vu lors de la partie de mardi dernier, il y avait un grand vide dans l’amphithéâtre.»

Martin Mondou ajoute que les gens n’ont pas idée comment les règles sont complexes. «Tous les membres de l’organisation ont une grosse responsabilité pour la sécurité des joueurs. On est vraiment dans une bulle. Il n’y a personne qui a accès à la chambre des Cataractes, ou même passer dans notre corridor. Quand ça fera deux semaines que nos joueurs seront dans notre bulle ici et à la résidence, ça sera extrêmement sécuritaire. Mais il faut une certaine discipline pour protéger tout le monde.»

Les matchs présaison des Cataractes sont présentés gratuitement et en direct sur la page Facebook de l’équipe, mais pour la saison régulière, les amateurs devront débourser pour regarder les rencontres sur le site web de la LHJMQ, puisqu’une entente lie la ligue et les différentes formations du circuit.

Certains joueurs ont fait faux bond aux Cats avant le début de la saison. Le premier choix au dernier repêchage Michael Mastrodomenico a tourné le dos à la formation shawiniganaise pour l’Université Notre-Dame aux États-Unis. Thomas Pichette s’est aussi tourné vers le pays de l’oncle Sam pour son développement, et Dovar Tinling avait aussi choisi les États-Unis l’année dernière. Avant le début du camp, le joueur de 20 ans Gabriel Denis a annoncé qu’il ne se rapportait pas à l’équipe pour sa dernière saison.

«Pour le cas de Gabriel Denis, c’est une surprise et ce n’en ait pas une en même temps. Mastrodomenico j’étais très déçu. La journée qu’on l’a repêché, on avait un engagement ferme et précis de la famille qu’il se présenterait au camp d’entraînement. Je n’ai jamais demandé plus que ça. J’ai toujours été très respectueux pour le choix des joueurs. Mais quand tu donnes ta parole et qu’une équipe prend la peine de sélectionner ton fils, je pense qu’il faut que tu respectes tes engagements. Thomas Pichette je comprends son choix. C’est un joueur qu’on aimait beaucoup et on voyait qu’il avait un bel avenir ici. J’espère que ça va fonctionner pour lui parce qu’on est déçu et on l’aimait beaucoup», commente Mondou.

Une des difficultés pour les Cataractes pour le moment est de voir les joueurs européens Lorenzo Canonica et Vasily Ponomarev toujours dans leur pays. «Le ministre François-Philippe Champagne nous a donné un bon coup de main la semaine dernière pour faire débloquer les choses avec la ligue, et nos Européens devraient arriver au cours de la semaine. Mais ils devront respecter les 10 jours de confinement avant de se joindre à l’équipe», affirme le directeur général Martin Mondou.

Le nouvel entraîneur Ron Choules

Pour le retour de Ron Choules avec l’organisation, Martin Mondou affirme que c’est toujours plus facile de travailler avec quelqu’un que tu connais. «Ron a travaillé ici comme adjoint, et il avait aussi relevé un défi pour nous avec les Loups de La Tuque juniors AAA il y a quelques années. On est en terrain connu avec lui. Quand tu as besoin d’un gars comme lui dans ton organisation et qu’il vient, on croit que c’est un entraîneur qui pourra avoir du succès. Il a été fidèle à l’organisation, alors parfois on est redevable de donner une vraie chance. On sait qu’Éric Veilleux a été proche de revenir avec nous. Ron était prêt à travailler avec Éric. D’ailleurs Éric est avec nous depuis le début du camp pour nous aider.»

Les performances en séries des anciens Cats

Comment le directeur général se sent lorsqu’il voit les prestations des anciens Cataractes Anthony Beauvillier avec les Islanders et Samuel Girard avec l’Avalanche dans les séries de la LNH? «C’est une superbe fierté pour l’organisation! En plus, tous les regards sont sur le hockey présentement. De voir ces gars-là performer, c’est super! Même lorsqu’on a commencé le camp dimanche dernier, je reçois un texto d’Anthony Beauvillier qui souhaite aux Cataractes un bon camp… Le gars est en séries dans une bulle de la LNH, c’est un gros moment pour lui, il performe A1, et il a pris le temps d’envoyer un message à son club junior. Honnêtement c’est venu me chercher. Anthony Beauvillier, le joueur qu’on voit sur la glace, c’est bien plus que ça avec tout ce qu’il apporte comme personne.»

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Michellefebvre02@hotmail.com Recent comment authors
  S'inscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Michellefebvre02@hotmail.com
Invité
Michellefebvre02@hotmail.com

Bonne chance aux cataractes et l’organisation