Oubliez les concierges, les salubristes sont là

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Oubliez les concierges, les salubristes sont là
Tout comme les préposés aux bénéficiaires, l'actuelle crise a mis en relief l'importance du travail des personnes en charge de l'hygiène et de la salubrité des lieux. (Photo : Deposit Photos)

SALUBRITÉ. Pionnier au Québec avec son programme Hygiène et salubrité en entretien sanitaire instauré en 2006, le Cégep de Shawinigan remet son expertise de l’avant dans le contexte de la crise du COVID-19 et ce, même si la formation a été transférée en 2013 au niveau secondaire. 

Avec l’aide de deux experts qui avaient contribué au développement du corpus, le Service de formation continue du cégep a conçu rapidement un webinaire qui a été présenté le 7 mai dernier aux membres du réseau des Manufacturiers Mauricie et Centre-du-Québec (MMCQ)  et qui le sera à la population et entreprises de Shawinigan ce mercredi 13 mai.

Alors que le gouvernement a donné son accord à une réouverture progressive des places d’affaires et entreprises manufacturières, plusieurs dirigeants se demandent quelles sont les mesures à prendre pour redémarrer sécuritairement les opérations et accueillir la clientèle.

«On a reçu plusieurs appels d’entrepreneurs et même de la Ville de Shawinigan qui s’interrogeaient sur les dispositions à prendre», explique Claude St-Jean, conseillère pédagogique au Cégep de Shawinigan.

Enseignant en biologie et excellent vulgarisateur, Alexandre Melançon est accompagné lors de la webconférence de Robert St-Jean qui a œuvré durant plus de 30 ans dans le réseau de la santé à titre notamment de Chef de service à l’hygiène et la salubrité. Astuces concrètes et rapides à comprendre sont au menu.

Nettoyer n’est pas désinfecter…

La formation sera une révélation pour plusieurs participants qui ont en tête l’image traditionnelle du concierge passant nonchalamment la vadrouille sur les planchers. «Nettoyer n’élimine pas les virus; c’est la désinfection qui en viendra à bout», précise Robert St-Jean qui a contribué dans les années 2000 à faire reconnaître l’importance du secteur de l’hygiène et de la salubrité et rehausser la valorisation de cette profession.

L’enseignant à la retraite croit que la crise du COVID-19 aura un impact similaire à celle de l’éclosion du C. difficile en 2005 dans le réseau de la santé. «Certaines pratiques ont été revues quand on a constaté que le problème venait de la fréquence des nettoyages des salles de bain. On est passé d’un nettoyage par quart de travail à quatre opérations. Il y a une réflexion qui va se faire aussi avec le COVID-19. Pour certains, c’est peut-être le temps de rafraîchir les salles de bain  en installant par exemple des champlures sans manipulation», estime-t-il.

Pour les entreprises désirant pousser plus loin les explications après le webinaire, le Service de formation continue du Cégep de Shawinigan pourra offrir son expertise sur place.

La webconférence  »Déjouer la COVID-19: Lorsque propre n’est plus suffisant » sera offerte gratuitement le mercredi 13 mai à 9h. Il faut s’inscrire préalablement sur www.cegepshawinigan.ca/formation-continue ou aller sur la page Facebook du cégep.

Quelques règles de base

  • Établir une route de travail : séquence et fréquence prédéterminées;
  • Travailler avec les bons produits: détergents et désinfectants de type industriel homologués par Santé Canada; appareil de dilution automatique; lingettes microfibres, etc.;
  • Nettoyer et désinfecter en utilisant les techniques d’entretien sanitaire reconnues: temps de contact; mécanique de lavage et assurance qualité;
  • Commencer le travail du haut vers le bas. Des surfaces plus propres, on progresse vers celles qui le sont moins (ex.: du miroir à la toilette);
  • À chaque ronde, recommencer le travail avec des contenants remplis de nouveaux produits nettoyants et désinfectants;
  • Démarrer sa ronde avec trois ou quatre lingettes microfibres préhumidifiées et empilées dans un seau.
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des