Paul Bogati: de la Roumanie à La Pérade

Par Sandra Jacob

Originaire de Roumanie, le céramiste Paul Bogati de Sainte-Anne-de-la-Pérade vit de sa passion depuis toujours et œuvre un peu partout à travers le Canada, les États-Unis et même en Europe, à titre de sculpteur-céramiste. Époux et père de deux enfants, le Péradien d’adoption réside au Québec depuis maintenant 14 ans. C’est un artiste de grand talent dont ses œuvres peuvent révéler une maîtrise absolue de son art.

Détenant une maîtrise en Arts plastiques de l’Institut d’Arts Plastiques Ion Andreescu, Paul Bogati a également approfondi des connaissances grâce à de nombreux séjours en Russie et en Allemagne. Son travail propose entre autres des boîtiers ornés de sculptures figuratives ainsi que des sculptures animalières de réalisme surprenant. Sa collection est composée de sculptures en grès, porcelaine, bronze et comporte des objets uniques ou en petites séries.

Enseignant l’art depuis 1991, son métier est pour lui avant tout une vraie passion. «Déjà vers l’âge de 6 ans, je commençais à m’intéresser à la sculpture. Toutes les pensées qui me préoccupent me font créer. J’aime entre autres beaucoup les chevaux, c’est un animal fétiche pour moi, noble et beau à la fois. Participer à des événements en Europe, à Toronto, à Montréal et à Québec est ce qui a de plus enrichissant dans ce qui me passionne», témoigne l’artiste.

Au nombre des plus importantes distinctions reçues, Paul Bogati compte celle du Grand Prix du Japon, en 1997, ainsi que le Grand Prix Hablutzel et Young. Des expositions en solo et en groupe, des participations à divers symposiums en céramique, tant aux États-Unis, en Europe et au Canada lui ont valu une reconnaissance internationale. Il a également exposé en solo à la Galerie du Trait-Carré de Charlesbourg en 1996 et parmi les expositions les plus récentes auxquelles il a participé, notons entre autres les 7e, 8e et 9e Biennales Nationales de Céramique de Trois-Rivières, la première Biennale Excellence Québec ainsi que les 10e et 11e Biennales Internationales de céramique d’Art en France. Plusieurs des œuvres de l’artiste font parti de quelques collections publiques et privées un peu partout dans le monde: Loto-Québec, le musée de la Civilisation (Québec), les Caisses Populaires Desjardins (Lévis), le comité de la Culture (Roumanie) et Amnistie Internationale (Québec).

Récemment, Paul Bogati a de plus exposé de ses œuvres au pied de la Côte d’Abraham à Québec, où il faisait partie des 69 céramistes à participer à la dixième exposition Carac’Terre, présentée à la Place de l’Université. Établi à La Pérade depuis plus d’un an, l’artiste a plusieurs autres projets en tête. Avec l’achat d’une nouvelle demeure, M. Bogati souhaite installer son atelier de travail à la maison et ainsi ouvrir une petite galerie d’art qui pourra être ouverte au public dès l’an prochain.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires