Pierre Bertrand lorgne la mairie de Saint-Mathieu-du-Parc

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Pierre Bertrand lorgne la mairie de Saint-Mathieu-du-Parc
Pierre Bertrand. (Photo : (Photo tirée de Facebook))

ÉLECTIONS. Devant le désistement inattendu de la mairesse sortante, Pierre Bertrand sera finalement candidat à la mairie de Saint-Mathieu-du-Parc lors de l’élection du 7 novembre prochain.

«J’avais prévu de ne pas me représenter», raconte celui qui avait justement perdu contre Josée Magny en 2017 avant d’intégrer quelques mois plus tard le conseil municipal au profit de la démission d’une conseillère. «J’ai adoré travailler avec la mairesse et quand elle est venue m’annoncer qu’elle renonçait finalement, elle m’a demandé d’y aller à sa place.»

Consultant en développement durable, Pierre Bertrand entend s’il est élu compléter l’aménagement du cœur villageois, plus particulièrement le terrain derrière le presbytère qui a été acquis par la municipalité il y a deux ans. «Je voudrais en faire un grand espace public qui servirait pour les haltes du marché, des activités familiales.»

Cependant, le candidat à la mairie veut sortir du noyau du village lors d’un éventuel prochain mandat. «Saint-Mathieu-du-Parc, c’est pas mal plus que le cœur villageois. L’essentiel de la population réside en périphérie, sur le bord des lacs, de la rivière, dans les rangs. Ils ont été négligés au cours des derniers mandats», souligne-t-il.

En guise d’exemple, Pierre Bertrand note la dégradation du réseau routier. «On a laissé aller ça dans les dernières années et il y a des décisions à prendre. Je m’interroge par exemple sur la pertinence de poser de l’asphalte sur une route qui n’a pas de fondation, qui ressemble à un chemin forestier. Des chemins en gravier, ça fait plus de sens parce qu’on a déjà la machinerie à la municipalité pour l’entretenir», fait-il remarquer.

Résident de Saint-Mathieu-du-Parc depuis 2004, le candidat à la mairie est bien au fait que les élus n’ont pas toujours eu la tâche facile au fil des ans. Aucun maire par exemple depuis le début des années 2000 n’a cumulé plus d’un mandat. Lui-même dit-il, comme échevin, a été la cible d’intimidation dans le dossier du regroupement des services de protection des incendies. «On m’a visé personnellement. J’ai arrêté de suivre leurs attaques sur les médias sociaux, car ils veulent que tu réagisses. C’est ça qui les alimente», poursuit Pierre Bertrand.

«Si je suis élu, je compte prendre des décisions sur des faits, de façon à atténuer le côté émotif de certains dossiers. C’est une façon de faire qu’on a emmené dans le dernier mandat et que j’entends continuer. Quand bien même tu donneras un coup de poing sur la table, ce n’est pas ça qui va me faire changer. Que tu sois pour ou contre une décision, il faut être capable de l’expliquer, le justifier», termine le candidat à la mairie.

Pour l’instant, outre Pierre Bertrand, la mairie de Saint-Mathieu-du-Parc est aussi reluquée par l’ex-maire Claude Mayrand (2009-2013).

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires