Pipes à eau Yougo Boro: des œuvres d’art qui font triper

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Pipes à eau Yougo Boro: des œuvres d’art qui font triper
Artisan verrier, Hugo Beaumont Tremblay utilise un chalumeau pour façonner le verre borosilicaté nécessaire à la fabrication de ses pièces. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

CANNABIS. En plus de décriminaliser sa consommation, la légalisation du cannabis en octobre 2018 a régularisé avec elle la production et la vente d’une panoplie de produits dérivés. Une industrie naissante dans laquelle un entrepreneur shawiniganais se distingue.

Artisan verrier, Hugo Beaumont Tremblay est l’homme derrière Yougo Boro, des pipes à eau qui sont vendues dans des boutiques spécialisées de six pays (Canada, États-Unis, Australie, Espagne, Italie et Angleterre) et que les consommateurs de marijuana s’arrachent autant pour leur look que pour leur efficacité.

« En plus d’apporter une sensation pour leur esthétisme, mes pipes procurent aussi des réactions au niveau de la consommation du cannabis. On appelle ça de l’art fonctionnel. C’est un mouvement qui est en explosion aux États-Unis et au Canada depuis quelques années », explique le jeune homme rencontré dans son atelier dans le secteur Grand-Mère.

Preuve que le marché est sorti de la clandestinité, Yougo Boro est le lauréat régional du concours Défi OSEntreprendre dans la catégorie Exploitation, transformation, production et représentera de ce fait la Mauricie au gala national en juin prochain.

Les pipes Yougo Boro d’entrée de gamme peuvent se détailler un peu plus de 300$, mais celles haut de gamme à haute valeur artistique pour lesquelles Hugo Beaumont Tremblay peut mettre une soixantaine d’heures se sont déjà vendues au-delà de 6000$.

« J’ai la réputation de faire des appareils qui sont efficaces. C’est ce qui m’a fait connaître et apprécié, explique l’artisan verrier. J’ai travaillé fort pour calculer la pression. Quand tu aspires, les bulles à l’intérieur du percolateur font un nuage qui remplit l’espace.  Puis, les gens aiment le look rough que je donne à mes pièces. Ça me représente bien. »

En pleine croissance, l’entreprise Yougo Boro compte maintenant quatre employés incluant son propriétaire et Hugo Beaumont Tremblay prévoit en ajouter deux autres cette année. « Deux à trois boutiques par semaine nous contactent pour avoir notre ligne de produits, mais nous ne sommes capables d’en accommoder qu’une à la fois parce que ça reste une production artisanale. Chaque pièce est unique et faite à la main. Mon carnet de travail est déjà rempli pour les cinq prochaines années », souligne-t-il.

Présent sur Instagram (@yougo_boro) avec plus de 12 000 abonnés, l’entreprise utilise beaucoup cette plateforme pour se faire connaître. « C’est le média social utilisé par l’industrie du pipe making. On se fait connaître et contacter partout dans le monde de cette façon », termine Hugo Beaumont Tremblay qui venait juste, lorsque nous l’avons rencontré, d’expédier en Californie trois de ses plus belles pièces pour un événement associé au Cannabis Day qui se tient chaque année le 20 avril.

Une pipe à eau?

Aussi appelée bang ou bong, une pipe à eau utilisée le plus souvent pour fumer du cannabis. Elles sont utilisées dans le but de générer et refroidir une grande quantité de fumée, que l’utilisateur va généralement inhaler en une seule bouffée.

Yougo Boro?

Pourquoi le nom Yougo Boro? Yougo est évidemment dérivé du prénom Hugo. Et Boro vient du nom borosilicate, le type de verre employé pour fabriquer les pipes à eau. Supportant de très hautes températures et résistant aux chocs thermiques, il est communément appelé Pyrex comme les articles de cuisine eux aussi fait de verre borosilicaté.

Pourquoi Shawinigan?

Ayant grandi à Trois-Rivières, Hugo Beaumont Tremblay connaissait bien Shawinigan et a décidé d’y établir son entreprise à cause de l’ouverture démontrée par les autorités envers sa production. « J’ai été très transparent sur ce que je faisais. J’ai fait des démarches auprès d’autres villes qui n’ont pas eu la même réceptivité », dit-il.

Candidat du Parti marijuana au fédéral

Lui-même consommateur de cannabis, Hugo Beaumont Tremblay sera candidat du Parti marijuana du Québec lors de la prochaine élection fédérale dans Saint-Maurice – Champlain. Il utilisera cette tribune pour dénoncer les lois québécoises restrictives par rapport à la consommation de cette drogue douce. Ironiquement par exemple, l’entrepreneur ne peut vendre lui-même les produits Yougo Boro au Québec, mais peut le faire partout ailleurs au Canada et dans le monde. Au Québec, ils ne peuvent être vendus que derrière un comptoir, à l’abri des regards comme les produits du tabac.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus ancien
plus récent plus voté
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
michel lafreniere
michel lafreniere
4 mois

j,en veux une