Place à la 22e édition du Défi OSEntreprendre

Photo de Bernard Lepage
Par Bernard Lepage
Place à la 22e édition du Défi OSEntreprendre
Entourant Guy et Samuel Rivard, propriétaires du Fier d'Orvilliers de Sainte-Anne-de-la-Pérade qui avait remporté un prix national au concours en 2018, on retrouve en partant de la gauche: Guy Veillette, représentant des CJE en Mauricie; Sylvain Lemire, coordonnateur du concours; et Jean-François Bourassa, président de Développement Mauricie. (Photo : L'Hebdo / Bernard Lepage)

ENTREPRENEURIAT.  C’est à la station de glisse Vallée du Parc à Shawinigan que se tiendra le 22 avril prochain le gala régional du 22e Défi OSEntreprendre Mauricie.

La période d’inscription (www.osentreprendre.quebec) pour le concours bat son plein jusqu’au 10 mars prochain. Cette édition régionale est sous la présidence d’honneur du Dre Mélissa Blackburn, propriétaire de la clinique vétérinaire Méliblack, à La Tuque, qui avait remporté en 2019 le volet Réussite remis à des entrepreneurs au parcours inspirant et en affaires depuis plus de cinq ans.  «Croyez en vos rêves et croyez en vous et ils se réaliseront», a déclaré la vétérinaire dans un vidéo enregistré afin d’inciter les entrepreneurs à s’inscrire.

Le Défi OSEntreprendre comporte également les volets Scolaire et Création d’entreprise. Avec 36 entreprises et 245 écoles inscrites en 2019, la Mauricie figurait d’ailleurs dans le top 3 au Québec en termes de participation.

Deux nouvelles catégories font leur apparition en 2020. Doté d’une bourse de 5000$, le prix Honneur jeune entrepreneur sera décerné à un entrepreneur de moins de 35 ans. Et puis la SADC du Centre-de-la-Mauricie remettra une bourse de 500$ pour le prix Flexipreneur, une catégorie réservée aux entrepreneurs à temps partiel.

Seulement sur le plan régional, ce sont plus de 28 500$ en bourses qui seront décernées en avril prochain. Sauf pour le prix Flexipreneur, tous les autres lauréats obtiendront un laissez-passer pour le gala national qui aura lieu en juin.

Le coordonnateur régional du concours, Sylvain Lemire, a rappelé qu’il n’existe pas de petit ou grand projet et que l’entrepreneuriat était avant tout «un moyen d’exprimer une passion»

Catégories du volet Création d’entreprise

  • Bioalimentaire
  • Commerce
  • Économie sociale
  • Exploitation, transformation, production
  • Innovations technologique et technique
  • Service aux entreprises
  • Services aux individus
Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des